Jeudi 19 Janvier 2017

Augmented Acoustics : votre mix façade remis en cause

Imaginez : vous êtes au concert de Beyonce au stade de France. Sur votre tête, un casque. A la main, votre portable. Et sur votre portable : les pistes de la console de mixage de l’ingénieur du son façade (ingénieur du son qui s’occupe du son pour le public). Et vous voici aux commandes de votre propre mix.

Et bien, la solution existe. Et en plus, elle est française, c'est Augmented Acoustics.

Il s’appelle Stéphane Duffossé, est acousticien, joue de la basse dans un groupe de rock. Comme beaucoup de spectateurs, il ressort frustré de concerts où il juge la qualité du son insuffisante. Une étude menée auprès de 300 personnes lui donne la confirmation que 61% sont gênés par le niveau sonore trop important, 64% sont déçus par la qualité du son, et 48% jugent nécessaire de porter des protections auditives.

Il saute le pas, et créé Augmented Acoustics. Le concept ?

Augmented Acoustics : votre mix façade remis en cause

Une console connectée à la console façade récupère les pistes et envoie les signaux à un boitier individuel auquel le spectateur connecte son casque, et qui contient toute l’intelligence du système : démodulateur radio, algorithme de traitement du signal, resynchronisation temporelle avec le son physique dans la salle. Le signal est en 96KHz 24 bits, avec une dynamique de 118 dB.

Sur un smartphone, on charge l’appli, et apparait une console virtuelle avec les pistes instrumentales. Ça y est, vous pouvez couper la voix de Beyoncé et vous concentrer sur la piste de charleston. Une grande victoire de la technologie.

Évidemment, on peut se demander si aller au stade de France pour regarder un concert sur un écran avec un casque sur la tête offre un intérêt par rapport à regarder la télé dans son canapé. Bien sûr, on ne peut pas couper la voix, mais on peut boire une bière

Cascadeurs: American Show arrive à Mont de Marsan

Fermer