Samedi 19 Aout 2017

Bio et circuit court : l'AMAP et l'agriculture raisonnée

Aujourd'hui le développement durable n'a pas la place qu'il mérite dans la campagne présidentielle. En effet la crise est passée par là et l'écologie n'a plus la force qu'elle avait en 2007 lors de la précédente élection française.

Nous allons voir ce que bio et circuit court signifient, nous parlerons également des AMAP ces associations qui aident au développement des circuits courts et qui placent les consommateurs dans un schéma de consommation en circuit court qui favorise le développement du bio.

Le bio c'est beau !

Le bio c'est beau et c'est bon ! En effet le bio ce sont des produits qui respectent depuis leur production, un ensemble de règles qui en font des produits de qualité. L'agriculture biologique est bien plus complexe à mettre en place que l'agriculture classique. Ainsi les producteurs qui font du bio ont un certain nombre de contraintes que les agriculteurs qui font de l'agriculture de masse n'ont pas. Ainsi pour respecter les critères du bio, les agriculteurs doivent notamment ne pas utiliser de produits chimiques, mettre en place des rotations des terres (mise en jachères), etc.

L'AMAP : des association qui remplissent votre panier

Les AMAP sont des Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne, des associations composées de bénévoles qui créaient dans une ville donnée une structure permettant de favoriser les circuits courts et une certaine forme d'alimentation bio. L'AMAP est une solution qui se trouve bien souvent dans les grandes villes de France. Le système se développe et plaît de plus en plus aux personnes qui souhaitent consommer des produits bio locaux en évitant au maximum les intermédiaires. Les producteurs ont ainsi l'assurance de vendre la totalité de leur production et ils peuvent investir afin de générer de l'emploi et produire plus. Plus les AMAP se développe plus la conscience collective se développe et plus les circuits courts prennent de l'importance.


Partager cet article

Commenter cet article