Vendredi 18 Aout 2017

Quel est le coût d’un retrait d’assurance vie et comment le minimiser ?

Les français sont nombreux à privilégier l’assurance vie pour leurs placements financiers. Ils en connaissent bien les avantages notamment pour préparer leur retraite, néanmoins, ils n’en connaissent pas toujours les spécificités. Il est d’ailleurs fréquemment qu’ils croient ne pas pouvoir retirer leur argent placé en assurance vie. Pourtant, c’est possible mais c’est vrai que cela a un coût. Toutefois, en connaissant justement ce coût, il est possible de le réduire.

Un retrait d’argent de son contrat d’assurance vie, qu’il soit total ou partiel,  induit des frais.
Ce sont les revenus, c’est-à-dire les intérêts qui sont inclus à ce retrait, que l’on appelle aussi rachat, qui sont imposés.

Ceci étant, vous avez le choix entre l’imposition sur le revenu (par le biais de votre déclaration annuelle) ou l’imposition par un prélèvement forfaitaire libératoire.

Le montant de ce prélèvement évolue dégressivement en fonction de la durée de détention de votre contrat. Il est de 35% pour les contrats de moins de 4 ans, de 15% pour les contrats détenus entre 4 et 8 ans et au-delà il s’élève à 7,5%.

De plus, à partir de 8 ans de détention, quelle que soit l’imposition que vous avez choisi, vous pouvez profiter d’un abattement plafonné à 4 600 euros si vous êtes célibataire et 9 200 € si vous êtes en couple.

Enfin, sachez que les 15,5% de prélèvements sociaux viennent aussi s’appliquer sur la somme des intérêts qui sont inclus dans votre rachat.

Hormis les différents cas exceptionnels d’exonération en cas de rachat, pour en minimiser le coût, il est surtout important d’envisager les deux solutions d’imposition afin de choisir celle qui vous sera la moins désavantageuse.

En effet, selon la tranche d’imposition sur le revenu dans laquelle vous vous trouvez, vous aurez plutôt intérêt à choisir l’imposition sur le revenu ou le prélèvement libératoire forfaitaire dégressif selon la durée de détention du contrat. Faites donc vos calculs avec les deux possibilités avant de choisir l’imposition la moins coûteuse.

De plus, n’oubliez pas que les contrats détenus depuis plus de 8 ans offrent une fiscalité plus avantageuse grâce à l’abattement. Pensez donc à répartir vos retraits pour en profiter.

Enfin, avant même d’envisager un retrait, il vous faut bien choisir votre assurance vie avant de souscrire à un contrat. En effet, ils sont nombreux mais pas tous aussi avantageux. Parmi les meilleurs contrats, vous pourrez par exemple retrouver Serenipierre ou Net Life.

N’hésitez pas à les comparer !


Partager cet article

Commenter cet article