Jeudi 17 Aout 2017

Droit au but, le tournoi organisé par la fondation CFF

Droit au but, c’est un terme qui décrit bien le projet de l’association Child & Family de Lyoness (fondation CFF) qu’elle a récemment entrepris à Deutschlandsberg. Cette association à but non lucratif continue de partager le meilleur avec ceux qui en ont le plus besoin dans le monde. C’est notamment pour cette raison qu’elle a choisi les footballeurs NMS Mooskirchen comme équipe ambassadrice de Lyoness lors d’un tournoi qui a récemment eu lieu dans ce pays.

Fondation CFF

Des jeunes sportifs sur la pelouse

Ce tournoi de foot a été initié par l’équipe de la fondation CFF et a été dédié aux passionnés du foot. De nombreux jeunes garçons ont participé à cette compétition, et tout particulièrement ceux de l’équipe de la fondation CFF (U15). Leur entraîneur Günther Nather n’a pas ménagé ses efforts pour pousser ces jeunes vers la réussite. Au final, l’équipe U15 a atteint la 10e place. Bien qu’elle n’ai pas eu l’occasion de monter sur le podium cette année, les résultats qu’ils ont affichés sont on ne peut plus encourageants. De plus, ce fut une belle occasion pour ces jeunes ambassadeurs de la CFF de démontrer leur talent et de s'améliorer toujours plus.

Droit au but, le tournoi organisé par la CFF

La fondation CFF, pour une bonne cause

Pendant les différents matchs auxquels ils ont participé, tous les joueurs de l’équipe U15 portaient leurs maillots de CFF. C’est avec fierté et avec une grande détermination qu’ils ont pris d’assaut la pelouse du Deutschlandsberg, sous la houlette de leur entraineur Günther Nather. Ce dernier étant non seulement le coach de l’équipe, mais aussi un membre très actif de la fondation CFF Lyoness. Pour finir, nous tenons alors à féliciter ces jeunes joueurs, de même que leur entraîneur Günther Nather pour leurs nouveaux exploits. Un remerciement particulier aussi pour les membres de la fondation CFF pour leur dévouement en faveur des familles et des enfants défavorisés dans le monde.


Partager cet article

Commenter cet article