Jeudi 17 Aout 2017

Entreprise : Le principe de l'affacturage

L’affacturage est un procédé financier qui consiste à céder nos créances à un organisme financier (ou une banque). Un contrat d’affacturage doit être signé entre le factor (l’organisme financier chargé du recouvrement) et la société.

Principe de l’affacturage
Le principe de l’affacturage est de régler immédiatement à l’entreprise le montant de ses factures clients moyennant un coût, et de se faire rembourser ensuite par le client. Ce procédé n’a aucune incidence sur le client mis à part le bénéficiaire du paiement de la facture qui ne correspond pas au nom du fournisseur. Sa date de règlement reste celle prévue au départ.

Les avantages de l’affacturage
Le principal avantage de l’affacturage est d’améliorer sa trésorerie. En effet, les encaissements reçus avant le décaissement des charges (factures fournisseurs, salaires) engendre une meilleure trésorerie car l’entreprise n’a pas à avancer l’argent.
Autre avantage de l’affacturage, un gain de temps. C’est le factor qui est chargé du recouvrement et donc également des relances. Cela permet à la personne chargée de la gestion financière de pouvoir effectuer d’autres tâches.

L’affacturage : un mode de financement du poste clients d’une entreprise


Les inconvénients de l’affacturage
L’inconvénient majeur du contrat d’affacturage est son coût. Il est logique que la factor prenne une commission en compensation du travail réalisé. Cependant, son coût peut être plus élevé que si les relances étaient réalisées en interne, cela dépend du volume de facturation.

Le contrat d’affacturage doit prévoir un taux fixe ou variable qui correspond à la commission de financement. Cette commission est calculée sous forme d’agios sur le montant dû par nos clients et sur la durée d’échéance.
En plus de la commission de financement, le factor va prélever une commission d’affacturage. Cette commission correspond à des frais de gestion. Ce sont les frais que le factor va dépenser pour récupérer la créance auprès de notre client.
Pour se protéger des impayés, une participation à un fonds de garantie sera nécessaire. Une fois ce fonds constitué, il n’y aura plus de prélèvement destiné à ce fonds. Celui-ci fonctionne comme une garantie, il sera restitué à la rupture du contrat.

Pour les entreprises qui ont des difficultés financières, l’affacturage peut être une bonne solution pour aider leur trésorerie. Effectivement, l’avance de trésorerie n’existera plus et devrait faire diminuer les frais bancaires (agios, découvert,…).
De plus, les impayés étant de plus en plus nombreux, l’affacturage est également un moyen de les éviter car une assurance crédit peut être souscrite pour les supporter.


Partager cet article

Commenter cet article