Samedi 19 Aout 2017

Eole Water, la révolution (d'eau) douce

Les innovations pullulent certes, mais très peu d’entre elles provoquent la même fascination que celle d’Eole Water. Cette sensation que l’idée d’un homme -Marc Parent, l’inventeur de la technologie ici présentée- peut changer le monde. Comment mettre un terme aux pénuries d’eau potable et à la surexploitation des ressources hydriques naturelles ? Cocorico, la réponse à ces deux enjeux majeurs se situe peut-être en France, dans les Alpes de Haute Provence, où la technologie d’Eole Water a vu le jour.

Eole Water : une technologie unique de production d’eau potable par condensation 100% made in France

Eole Water, la révolution (d'eau) douce

L’idée pourrait se résumer ainsi : l’air, c’est de l’eau à portée de main. En effet, l'atmosphère terrestre est constamment chargée d’humidité qu’il suffit de condenser pour obtenir de l’eau douce. Le principe est simple, la mise en application à grande échelle bien plus complexe. Ainsi, ce que beaucoup ont rêvé, Eole Water l’a fait : des machines écologiques capables de produire de 100 à 2000 litres d’eau potable quotidiennement selon les modèles, où que vous soyez. Dotées d’une technologie unique au monde, elles fonctionnent de manière complètement autonome grâce à l’usage des énergies renouvelables. Sans trop rentrer dans les détails où l’inculture scientifique de l’auteur de ces lignes risquerait de le perdre, l’objectif des machines est de descendre la température de l’air sous son point de rosée, c’est-à-dire le seuil en dessous duquel l’humidité se condense. L’eau produite est purifiée à plusieurs reprises et minéralisée pour la rendre d’une qualité irréprochable.

Cette géniale invention, nous la devons à Marc Parent. Cet autodidacte travaillait déjà depuis des années en parallèle de son emploi à la réalisation des premiers prototypes d’éoliennes productrices d’eau quand il fonda Eole Water en 2008. Ces machines existent donc bel et bien ? Oui, et elles fonctionnent ! Eole Water, avec deux brevets à son actif, a notamment conçu et fabriqué la WMS1000, un prototype d’éolienne d’une puissance de 30 kW capable de produire jusqu’à 2000 litres d’eau potable par jour. Les tests réalisés en conditions réelles au Moyen-Orient ont été concluants. N’entendant pas s’arrêter là, l’équipe d’Eole Water s’est même tournée vers le solaire en développant un modèle de même puissance que l’éolienne, la WMS 30kW SP.

NERIOS S3, un modèle solaire plus accessible ?

A quand la technologie Eole Water dans nos jardins ou au coin de nos rues ? Allez donc faire un tour sur le site de l'entreprise pour découvrir leur dernier modèle, la NERIOS S3. Cette machine solaire de 3 kW au design épuré se veut la plus simple possible pour ses utilisateurs. Bien plus petit que les précédents, ce modèle mobile capable de produire jusqu’à 100 litres d’eau par jour est également nettement plus abordable. Non contente de fonctionner à l’énergie solaire, la NERIOS S3 est dotée d’un système qui la rend encore plus écologique : le stockage sur glace. Au lieu d’être utilisée directement ou stockée sur une batterie, l’énergie est conservée sous forme de glace puis libérée, par fonte, aux heures les plus humides de la journée. Le prototype de cette machine vient tout juste d’être installé à Sainte-Tulle où l’entreprise possède ses locaux.

Eole Water continue de faire rêver, malgré une technologie au coût encore relativement élevé pour le commun des mortels mais dont on espère qu’elle sera, au plus tôt, accessible à tous. Le marché potentiel d’Eole Water est immense et se situe essentiellement à l’export.  Les premiers contrats sont en passe d’êtres signés et l’entreprise devrait très prochainement s’équiper de capacités de production supplémentaires. A l’heure où le made in France a la cote et où le développement des écotechnologies est encouragé, nul doute que ce fleuron français connaîtra une croissance remarquable dans les mois à venir. C’est en tout cas tout ce que nous pouvons lui souhaiter.

Plus d'informations sur le site officiel d'Eole Water : http://www.eolewater.com/


Partager cet article

Commenter cet article