Mercredi 16 Aout 2017

Externaliser la direction administrative et financière : le temps partagé

Lorsqu’on fait le bilan des coûts engendrés par un salarié en interne comparé à une solution externalisée, on a souvent des surprises. Généralement, on peut objecter à cela que la disponibilité quotidienne du salarié, ainsi que la capitalisation humaine par l’acquisition de savoirs en interne, est plus profitable en général qu'une externalisation. En outre, externaliser des fonctions capitales peut être dangereux, par exemple sur de la R&D ou de l’opérationnel on ne maîtrise plus rien.

En revanche, lorsque certaines fonctions ne sont pas rattachées au métier même de l’entreprise, et que la charge de travail nécessaire n’est pas exceptionnelle, on peut (et on a tout intérêt à) externaliser.

Application à la DAF

La direction financière à temps partagé fournit au décideur des rapports aidant à la prise de décision. La simple gestion d’une trésorerie est capitale pour l’entreprise, et au-delà d’un simple reporting il faut des outils permettant de visualiser au moins à moyen terme les comptes.

Externaliser la direction administrative et financière : le temps partagé

Employer un directeur financier à temps complet peut alors s’avérer très onéreux. L’entreprise Haxone qui propose elle-même de la direction financière à temps partagé ( http://www.haxone-entreprises.com/direction-financiere-a-temps-partage.php ) évalue les coûts en internalisant à 122 k€ par an contre seulement 31k€ par an en externalisant. Soit l’incroyable rapport de 4 en termes de coûts… une donnée non négligeable.

Quid des inconvénients d’externaliser la direction financière

L’avantage du coût doit être mis en balance avec l’internalisation. Cette dernière ne permet-elle pas de capitaliser en interne ? Et bien pas forcément justement, car l’analyse financière ne fait généralement pas partie du cœur du métier des entreprises qui en ont besoin. Par conséquent, il n’y a pas forcément besoin de disposer de la compétence en interne et surtout pas tous les jours. Quelques jours par mois peuvent suffire.

Et qu’en est-il de la perte de savoir-faire que l’on relie généralement à l’externalisation ? Et bien dans ce cas précis, on peut se poser la question de l’intérêt d’avoir une connaissance profonde en interne d’une méthodologie financière, sachant que les mêmes services peuvent être à tout moment trouvé ailleurs. Lorsqu’on vend des services juridiques ou qu’on est constructeur, rien n’oblige à capitaliser en interne sur les connaissances financières.

Conclusion

Evidemment dans le cadre d’un budget illimité mieux vaut toujours disposer d’un salarié en interne. Mais parfois c’est la mécanique inverse qui s’opère. Un chef d’entreprise se prive d’un reporting vital car un salarié serait trop cher. Disposer d’un directeur financier quelques jours par mois peut alors suffire pour un coût annuel limité grâce à la direction financière à temps partagé.


Partager cet article

Commenter cet article