Mardi 25 Juillet 2017

Le financement participatif en Afrique, quels apports pour l’économie locale?

Le financement participatif ou crowdfunding est un  mode de collecte de fonds qui permet à toutes catégories de personnes physiques ou morales de financer des projets de grandes envergures proposées sur une plateforme internet. Au niveau mondial, les plateformes de financement participatif ont permis de lever plus de 10 milliards de dollars en 2015.

Financement participatif, un financement innovant pour l’Afrique

Le financement participatif en Afrique, comme dans le reste du monde, fait l’objet d’une médiation entre des porteurs de projets en quête des fonds pour réaliser leurs activités et des contributeurs qui souhaitent investir dans ce projet. Avec les crises économiques dans le monde, le financement participatif est devenu un levier financier voire un débouché alternatif à la banque traditionnelle. Les projets sont déposés auprès d’une plateforme afin de pouvoir effectuer la campagne de levée de fonds. Le projet sera réalisé au fur et à mesure que la somme estimé de la collecte de fonds est complète. Le financement participatif est né en 2009 aux Etats-Unis, c’est pourquoi ils en sont en tête de liste avec environ 60% des fonds levées au niveau mondial, alors que l’Europe représente 35%. La réglementation des opérations financières varient selon les plateformes de financement participatif.

Financement participatif, un soutient pour l’économie

Le monde actuel jouit d’un fort potentiel en matière de développement de l’entrepreneuriat avec une population de plus en plus jeune et créative, c’est qui est bien le cas de l’Afrique. Les start-ups et PME constituent en une partie non négligeable le moteur économique mondiale. Pourtant, celles-ci subissent parfois des blocages en matière de financement. Les investissements commencent à partir de quelques dizaines de dollars, ce qui change selon la plateforme, sachant qu'il est possible de financer des projets à hauteur de plusieurs milliers de dollars. Ce qui représente une opportunité pour booster l’économie, à citer l’encouragement à la création et innovation d’entreprises, la création d’emplois directs et indirects. Malgré déjà plus de 60 plateformes de financement participatif en Afrique, de nouvelles ne cessent de faire son apparition, dont une plateforme à Madagascar.

Face au développement exponentiel du financement participatif en Afrique, ce mécanisme fait d’ores et déjà partie intégrante de des chiffres d’affaires de l’économie locale. Il est du devoir de chaque plateforme d’adopter leurs propres règles conformément aux lois financiers et aux demandes des contributeurs de  la finance participative.


Partager cet article