Vendredi 26 Mai 2017

Hommage à Robert Capa, le plus grand des photojournalistes

À l’occasion de la sortie du 50e numéro hors série de Reporters sans Frontières consacré à Robert Capa, voici un aperçu de l’homme et de sa carrière.

Robert Capa

Les moments forts de sa carrière de photographe de guerre

De son vrai nom Ernest Andrei Friedmann, Robert Capa est né le 25 mai 1913 à Budapest. Il était pour certain, le plus célèbre photographe de guerre du 20e siècle. Durant sa carrière, Robert Capa couvrit cinq différentes guerres : la Guerre Civile Espagnole, l'Invasion Japonaise de la Chine, la Seconde Guerre mondiale (notamment, Londres, l'Afrique du Nord, l'Italie, Le Jour-J sur Omaha Beach et la libération de Paris), la Première Guerre Israélo-arabe et la Première Guerre d'Indochine. Tout ces conflits ont été documentés en partie par Capa qui part sa vision particulière, à su retranscrire tout le spectre des émotions possible, si bien que plus de 60 ans après ses derniers clichés, il continue à mesmériser les foules.

Capa a commencé sa carrière dans les années 30 comme un petit photographe occasionnel. Il se trouvera au milieu des événements historiques clés. De 1936 à 1939, il était en Espagne à photographier les horreurs que la guerre civile espagnole a apporté aux civils. Durant la Seconde Guerre mondiale, Robert Capa voyagera dans le monde entier pour photographier au nom d'une société américaine, même si il était un citoyen de la Grande Allemagne nazie.

Son œuvre la plus célèbre a été faite le 6 Juin 1944 (Le débarquement de Normandie) où il a nagé pour rejoindre la plage d'Omaha Beach comme tous les autres soldats, mais au lieu d'être armé d'un fusil, il était armé d'un appareil photo. En 1947, fort de son succès international, Robert Capa a été l'un des fondateurs de l'agence Magnum, un studio emblématique qui marqua à jamais le photojournalisme.

Après une brève période de repos après la Seconde Guerre mondiale, Robert Capa a voyagé en Asie du Sud-Est où les Français se battaient depuis 8 ans dans la Première Guerre d'Indochine. Le 25 mai 1954, Robert Capa suivra un régiment français qui passera à travers une zone dangereuse au cœur de la forêt. Sans le savoir, Robert Capa faisait son dernier reportage, quand sur un moment d'inattention, il marcha sur une mine, mettant fin à sa glorieuse carrière.

En 1986, la chanson “Kamikaze Cappa” a été écrite par la pop-star autrichienne Falco comme un hommage au regretté Robert Capa.


Partager cet article

Commenter cet article