Dimanche 20 Aout 2017

La journée mondiale des toilettes

Comme chaque année depuis 2001, le 19 novembre prochain sera « célébré » en tant que journée mondiale des toilettes. Bien que cette appellation puisse prêter à sourire, elle vise en réalité à sensibiliser le monde sur des enjeux sanitaires qui relèvent de la santé publique.

La journée mondiale des toilettes

Attirer l’attention sur un enjeu de santé publique

Des milliers de personnes meurent chaque année à travers le monde à cause des problèmes sanitaires que connaissent les pays en voie de développement. Cela étant en parti du au manque de toilettes, de nombreuses organisations telles que l’ONU ou encore la fondation Bill Gates s’investissent pour apporter des solutions et impulser l’installation d’équipements dans ces zones défavorisées. Le 19 novembre fait ainsi écho à la création de la WTO, l’organisation mondiale des toilettes (créée par l’ONU) qui a pour but de médiatiser ce problème de santé publique et créer un réseau d’organisations œuvrant en faveur de sa résolution.

Se remettre en question

Bien que l’impact du manque de sanitaire est énorme dans les pays du tiers-monde, force est de constater qu’un manque de toilettes publiques se fait aussi sentir dans certains pays développés tels que la France ou la Suisse. Ainsi chez nos voisins, des bistrots sont obligés de jouer le rôle de toilettes publiques face à la fermeture des lieux d’aisances autrefois tenus par la ville pour des raisons économiques. En France, même si certaines villes telles que Paris et Lyon font figure de bons élèves, d’autres telles que Marseille font face à une véritable pénurie de sanitaires publics. L’AFA, une association représentant les personnes atteintes de maladies inflammatoires chroniques intestinales (telles que la maladie de Crohn), interpelle depuis longtemps les autorités sur ce manque qui peut être particulièrement difficile à vivre lorsque l’on est atteint de telles pathologies.

Les sanitaires publics ont changés

Alors que de plus en plus de lieux d’aisances sont fermés, les villes se doivent d’investir dans des nouveaux systèmes de toilettes publiques dont la majorité de l’entretien se fait de façon automatique. Pour exemple, Francioli, fabricant de mobilier urbain et de sanitaires publics, propose des systèmes très esthétiques qui peuvent s’accorder avec les différents paysages urbains tout en offrant aux utilisateurs un espace propre et hygiénique, se nettoyant et désinfectant entièrement après chaque utilisation.


Partager cet article

Commenter cet article