Vendredi 26 Mai 2017

Linksoft : l'expert de la santé sécurité au travail

Dans le monde des logiciels la concurrence fait rage et les plus petits éditeurs ont bien souvent du mal à se faire une place au milieu des mastodontes. Pourtant, certains d'entre eux se fraie un chemin, notamment en faisant valoir une expertise particulière qui souvent attise la convoitise des géants. C'est le cas de Linksoft, éditeur lyonnais de logiciels dédiés à la santé et sécurité au travail, sur qui la société cotée en bourse Visiativ  a jeté son dévolu en injectant une deuxième fois des capitaux et en déployant une stratégie d'envergure afin de faire décoller son poulain.

Linksoft l'expert de la santé sécurité au travail

Linksoft, document unique, prévention, SST

Lorsque Michel Andrieu crée en 2011 sa Start-Up Linksoft, c'est un peu comme un nouveau départ pour ce cadre informaticien qui fût pendant 20 ans directeur de la société Lefebvre Software. Son idée, proposer un service complet permettant aux sociétés françaises de gérer dans l'intégralité les problématiques liées à la santé et à la sécurité au travail. Cette idée arriva à point nommé puisque dans le même temps l'État français promulguait des lois et obligations, contraignant les sociétés et d'ailleurs aussi toute autre structure employant au moins une personne, à se conformer à des règles de prévention précises visant à améliorer la sécurité au travail et par la même à réduire le nombre d'accidents et donc leur coût pour la société.

Ayant largement anticipé ces nouvelles règles du code du travail, Linksoft démarre donc avec un produit Cloud en Saas permettant d'opérer une gestion fine des problématiques SST, de se conformer aux obligations légales (document unique, déclarations d'accidents...) et de bénéficier par l'analyse des métriques obtenus de moyens permettant de mettre en place de véritables outils de prévention au sein des entreprises. En somme, un véritable couteau suisse dédié à la performance, à la rentabilité et au bien être des travailleurs qui semble être une condition sine qua non aux deux préceptes précédents.

La solution Linksoft est un outil unique sur la marché. Elle permet de constater les dommages et d'analyser les causes, permettant ainsi de gérer avec précision  les accidents du travail (constat, analyse, déclaration...), elle permet également  d'évaluer les risques génériques, chimiques, et de pénibilité, par situation de travail. Aussi d'établir  des plans d'action ou encore d'éditer le document unique d'évaluation des risques (obligatoire pour chaque entreprise ayant des salariés) et enfin de mettre en place des mesures de prévention et de protection.

Le parrainage de Visiativ

Cotée en bourse, la société Visiativ est un des plus important éditeur de logiciels professionnel en France. Son histoire remonte à 25 ans, durée pendant laquelle au fil des acquisitions, rachats et prises de participation, le groupe est devenu un géant du secteur, proposant une gamme de logiciels spécialisés toujours plus conséquente.

Au lancement de Linksoft, Visiativ fait le choix d'incuber la société dans ses locaux de Charbonnières les bains et de financer en partie le démarrage de l'activité. Constatant les très bons résultats techniques et financiers de la société, Visiativ qui n'a pas encore développé d'expertise suffisante concernant la SST,  réinjecte  en avril 2016 des fonds dans le développement de Linksoft, qui opère donc sa deuxième levée. Mais le partenariat des deux sociétés n'est pas uniquement financier puisque dans le même temps Visiativ s'engage à chapeauter la Start-Up, notamment en accompagnant son développement commercial, mais aussi en travaillant conjointement sur le développement technique.

"L’arrivée de Visiativ,  acteur majeur de la transformation numérique des PME/ETI,  au capital de Linksoft va nous   permettre   d’accélérer   rapidement   notre   développement   commercial   et   la   mise   en   place   de partenariats stratégiques avec les acteurs RH", témoigne Michel Andrieu, fondateur de Linksoft.

En savoir plus sur Linksoft : www.linksoft.fr


Partager cet article

Commenter cet article