Jeudi 17 Aout 2017

L'ours polaire victime du changement climatique

L’ours polaire victime du changement climatique

Le réchauffement climatique n'est plus une hypothèse aujourd'hui. Tout le monde reconnait que notre planète se réchauffe et certaines espèces animales en subissent les conséquences de manière plus ou moins visibles. L'ours polaire fait partie de ces espèces qui sont victimes du réchauffement climatique et de la fonte de la banquise. Mais en plus de cette tendance qu'à la planète à se réchauffer, les ours polaires peuvent toujours être à vendre alors qu'il s'agit-là d'une espèce en voie de disparition. En effet, lors d'une conférence, les membres de la Convention sur le commerce international des espèces menacées ont refusé d'interdire le commerce planétaire de l'ours. Voilà qui risque bien de faire chuter le nombre d'ours polaires qui se trouvent encore sur notre planète.

Mais il est encore possible de sauver ce genre d'espèce en changeant radicalement nos habitudes de consommation énergétiques. En effet, il est encore possible de lutter contre le réchauffement climatique qui n'est pas une fatalité en soi. On peut le combattre en se tournant vers les énergies renouvelables telles que le soleil, l'air ou l'eau. Les appareils utilisant ces énergies (pompe à chaleur, panneaux photovoltaïques, etc.) sont aujourd'hui très performant et permettent aux ménages de se passer des énergies fossiles que sont le pétrole, le gaz naturel ou encore le charbon.

Il est donc nécessaire que les gens se tournent vers un chauffage par le sol (plus adapté pour l'utilisation de la pompe à chaleur sol sol), vers l'installation de panneaux photovoltaïques (pour bénéficier d'électricité gratuite) ou encore vers une chaudière à pellets (qui utilise la sciure de bois compactée pour chauffer les habitations).


Partager cet article

Commenter cet article