Lundi 21 Aout 2017

Les perles : de leurs origines aux bijoux en perles

Créée par la nature, la perle est d’une beauté rare, elle représente l’amour, le bonheur et la chance.

Les Grecques la nommaient, durant l’Antiquité, la Larme d’Aphrodite. Durant cette période, elle était considérée comme une des plus belles gemmes naturelles dans la plupart des civilisations. Les Arabes considéraient même la perle comme un trésor du paradis.

La perle signifie l’amour, du bonheur et de la chance. Du fait de sa provenance naturelle, la perle fut longtemps une gemme très rare, dans la plupart des anciennes civilisations, seuls les aristocrates pouvaient la porter.

L’origine de la perle

A l’origine la perle est conçue naturellement par l’huître. Il s’agit en effet d’un mécanisme de protection de certains mollusques (comme les huîtres) contre l’intrusion de corps étranger dans leur coquille. Ces mollusques vont déposer un mélange de carbonate de calcium sur le corps étranger, cette matière sera appelée la nacre. Au fils du temps, la nacre va devenir plus épaisse et la perle sera prête. Les hommes récoltaient donc ces perles en les trouvant par hasard sur les coquillages.

C’est dans la première moitié du vingtième siècle que les Japonais, dont Kokichi Mikimoto, mirent au point une technique de production industrielle de la perle. Leur technique très simple nécessite juste de faire une greffe de nucléons (sorte de petit grain) dans l’huître. Le principal problème est qu'une grande partie des huîtres greffées rejettent le nucléon ou meurent suite à la greffe. Seuls 30% des greffons donnent une perle et 1% une perle parfaite.

Le développement de la culture de perle dans les années 1970 a permis de démocratiser la perle. Elle est maintenant utilisée dans de nombreux bijoux. La perle fine ou perle naturelle n’est donc presque plus utilisée du fait de sa rareté et de son prix.

Les différents types de perle de culture

Il existe plusieur types de perles de cultures selon la région où elles sont cultivées ou leurs couleurs :

  • La perle d’Akoya : c’est la perle blanche de culture la plus commune. Elle est cultivée principalement au Japon, en Chine ou en Corée. Elles font entre 2 et 10 mm et elles sont de couleurs crème, blanches ou légèrement rose.
  • La perle d’eau douce : cette perle est d’origine de moins bonne qualité que la perle d’eau de mer, même si la qualité est aujourd’hui de plus en plus proche. Elle est produite par des mollusques d’eau douce, ses formes sont multiples (rond, baroque, semi ronde, etc.), tout comme ses couleurs (crème, blanc, violine, orangée).
  • La perle claire des mers du sud : produite en Australie, en Indonésie, aux Philippines ou en Birmanie. Elles sont de taille plus importante que les perles d’Akoya, leurs rondeurs et leurs qualités sont supérieures à la plupart des autres perles. La couleur de ces perles est blanche avec des reflets argentés, dorés ou rosés.
  • La perle noire des mers du sud : elle est en réalité rose avec des reflets roses, argent, verts, jaunes, rouges ou bleus. Elles proviennent essentiellement de la région de Tahiti et de Polynésie.

Les bijoux en perle

La beauté naturelle des perles, son lustre, sa couleur et sa forme, font de la perle une des gemmes les plus appréciées pour faire des bijoux. La joaillerie utilise en effet des perles aux couleurs et formes diverses pour fabriquer des bijoux.

Les plus connues étant le traditionnel collier de perles ornées seulement de perles. Il existe bien sûr d’autres bijoux avec des perles, dont les bracelets en perle, les pendentifs en métaux précieux et perles, les boucles d’oreilles ou les bague avec des perles.


Partager cet article

Commenter cet article