Jeudi 17 Aout 2017

La place de l'IPJ dans le débat

La place de l’IPJ dans le débat

L'IPJ, dans le respect de la démocratie et des institutions françaises, se pose en gardienne de la protection des citoyens et de l'équité du système judiciaire.

Une action complémentaire à celle de l'État

L'IPJ s'oppose régulièrement aux réformes déjà promulguées par l'État et se place en instigatrice de celles à effectuer à l'intérieur du système pénal français. Pour autant, on peut considérer son action comme complémentaire du point de vue du citoyen qui a recours à la justice. En avance sur son temps, l'IPJ tente d'ouvrir et de faire avancer le débat.

Des particularités uniques pour une association

Pour cela, et pour garder son impartialité, l'association ne reçoit aucune subvention et prône une totale liberté de parole. Seuls des donateurs privés -dont vous pouvez à tout moment faire partie- contribuent à l'essor de l'IPJ.

Pour cette raison, l'indépendance est la caractéristique première de l'IPJ, celle qui lui permet son objectivité aussi.

Le dynamisme en est la seconde.

Le débat public est régulièrement enrichi des propositions de l'IPJ. Sa voix de plus en plus écoutée. Débats publics, réformes de l'État, articles de presse, pétitions … Différentes formes d'expressions et différents recours sont utilisés dans le but de soulever au mieux les sujets de l'actualité judiciaire.

De cette activité intense l'IPJ tire sa légitimité. L'association possède, par son champ d'action, une vision des problèmes de la justice pénale dans leur entièreté.

Par ses attributs et sa longévité, l'IPJ trouve une place et une utilité dans le débat que personne ne peut nier.

L'IPJ ne se trouve ni d'un côté ni de l'autre de la barrière mais tente juste de donner un avis citoyen sur le fonctionnement de la justice pénale.


Partager cet article

Commenter cet article