Jeudi 29 Juin 2017

Plus de cinquante chefs d’Etat attendus aux obsèques de Cecil le Lion

Le monde entier continue de communier dans l’émotion suite à la mort de Cecil le Lion. Le fauve à la crinière noire si singulière était une des vedettes du Parc National Hwange au Zimbabwe, attirant à lui de nombreux visiteurs.

Hélas, en juin dernier, il a été tué par le dentiste et chasseur américain du Minnesota Walter Palmer, dans des circonstances encore troubles. Cependant, tout porte à croire que le lion a été attiré en dehors de la réserve au moyen d’une carcasse d’animal, blessé d’une flèche avant d’être achevé par balle quarante heures plus tard. Le chasseur l’a ensuite décapité, posant fièrement avec le trophée.

Plus de cinquante chefs d’Etat attendus aux obsèques de Cecil le Lion

L’annonce de cette nouvelle et la diffusion des photos ont suscité d’emblée une émotion considérable à travers la planète, unissant anonymes et stars dans une condamnation unanime : Geri Halliwell, Clara Delevingne, Candice Swanepoel ou même Arnold Schwarzenegger n’ont pas manqué de faire connaître leur réprobation, rejoints en cela par des politiques de premier plan, tel le Premier Ministre britannique David Cameron.

À présent, les politiques semblent monter au créneau et vouloir donner davantage d’ampleur à ce mouvement en défense de la faune sauvage menacée. Plus d’une cinquantaine d’entre eux ont confirmé leur présence aux funérailles de Cecil qui se tiendront vendredi prochain au Zimbabwe. Le président Obama sera du nombre et prononcera un vibrant éloge en l’honneur du défunt lion, qui fut, de ses propres mots, « une source d’inspiration pour des milliers de personnes dans le monde ».

De son côté, en cette période de vacances gouvernementales, la France sera représentée par Brigitte Bardot, dont l’engagement pour la cause animale n’est plus à démontrer. Ces obsèques à Harare, capitale du Zimbabwe s’annoncent donc comme l’événement marquant de la semaine à venir.

Cet article est évidemment une parodie, et si l'histoire est bien triste, on peut tout de même s'étonner d'une telle empathie pour un animal quand tant d'africains meurent de faim tous les jours dans la plus parfaite indifférence ...

Plus de cinquante chefs d’Etat attendus aux obsèques de Cecil le Lion


Partager cet article

Commenter cet article