Jeudi 17 Aout 2017

Pratique : le bracelet à usage unique

Pratique et polyvalent, le bracelet usage unique se retrouve dans de nombreux événements. Idéal pour autoriser l’accès à un parc de loisirs, une soirée privée, une compétition sportive ou une exposition, il est proposé dans une multitude de modèles. Généralement coloré, il peut être neutre ou marqué du nom de l’événement pour lequel il est utilisé. Parfois aussi agrémenté d’un petit dessin, il peut être composé de tissu, de tyvek, de silicone, de vinyle, de velcro ou encore de plastique. Souvent réglable, il est équipé d’une zone autocollante ou une pression. Lorsqu’il est ajusté à la taille du poignet de l’utilisateur, il ne peut être transféré d’une personne à une autre. Pour l’enlever, il faut le couper à l’aide d’une paire de ciseaux.

Quelques exemples

Indéchirable, le bracelet usage unique en tyvek est très bon marché. Plus ou moins long, il s’adapte à la taille du poignet et reste bien en place grâce à sa zone autocollante. Disponible dans différents coloris, il est personnalisable.

Très résistant, le modèle en velcro se compose d’une petite boucle en plastique permettant de régler sa taille facilement. Également personnalisable, il peut être utilisé sur plusieurs jours. Il est beaucoup plus résistant que le bracelet tyvek.

Non réglable, le bracelet silicone reste néanmoins le modèle le plus esthétique. Waterproof, il peut être utilisé pour accéder à une piscine ou un club de vacances. Aussi personnalisable, il peut être conservé comme souvenir de l’événement.

Pratique : le bracelet usage unique

Commandé en plusieurs exemplaires, le modèle de bracelet usage unique se choisit toujours avec attention. Il faut prendre en compte son lieu d’utilisation, sa durée de vie et son possible marquage. Bien souvent, les organisateurs en commande au minimum une cinquantaine. Cette quantité varie également en fonction du nombre de personnes attendues. Généralement, les fournisseurs exercent des prix dégressifs selon les quantités commandées.


Partager cet article

Commenter cet article