Jeudi 17 Aout 2017

Prévoir tous les frais d'un achat de bateau

Qu’on ne se le cache pas, les frais entourant la possession d’un bateau en fait bien un loisir de personne ayant un portefeuille bien rempli! Toutefois si vous êtes bien organisé et que vous connaissez à l’avance les frais auxquels vous devrez faire face, il est possible de considérablement réduire les coûts imprévus qui sont toujours nombreux lorsqu’on achète un nouveau bateau. Quelles sont les étapes à bien respecter pour en avoir pour son argent?

Achat d’un bateau et frais

Connaitre ses besoins

Les deux premières étapes évidentes afin de ne pas gaspiller son argent est de bien identifier ses besoins afin de ne pas regretter son achat. Cela passe par comprendre quel type de bateau est le plus adapté au programme de navigation que l’on souhaite pratiquer. Et cela concerne aussi dans un second temps le bassin de navigation. Vous devez donc parfaitement savoir ce que vous souhaitez faire avec votre bateau : de la petite croisière, de la pêche sportive, une promenade en voilier le long de la côte, des courses en amateur? Il n’y a pas de solution miracle : à chaque programme de navigation correspond un type de bateau bien spécifique. Après cela, il faudra passer à l’identification du bassin de navigation, la seconde étape logique. Où souhaitez-vous naviguer? En mer, le longue des côtes, sur des fleuves différents? Naviguer dans un affluent du Saint-Laurent est très différent de naviguer le long des côtes du Labrador. Cela passe donc aussi par savoir si vous devrez au besoin pouvoir transporter votre bateau et de la manière dans il sera remorqué. Une fois que vous aurez bien identifié vos besoins sur ces deux points, vous pourrez passer aux étapes suivantes.

Les coûts lors de l’achat

Prenez toujours en compte que le prix de vente d’un bateau ne représente pas ce qu’il vous coutera pour partir en mer. En effet, même si le bateau est neuf, il y a toujours de nombreux accessoires à ajouter, surtout au niveau pont. Lors de l’achat d’un voilier, le gréement fourni n’est généralement pas vraiment complet et il faudra y ajouter des voiles supplémentaires et d’autres accessoires. Il faut toujours ajouter l’armement de sécurité. Encore une fois les frais de sécurité exigés correspondront à vos besoins de navigation : ils ne sont pas les mêmes selon que vous alliez en haute mer, à l’étranger ou bien que vous restiez à moins de 2 milles des côtes. Dans le cas de l’achat d’occasion, il est indispensable de faire appel à un professionnel pour faire l’expertise du bateau en vente. Ce n’est en aucun cas une source de frais superflus : l’expert pourra vous donner une estimation réaliste de l’état du bateau et des frais que vous allez devoir engager afin de pouvoir naviguer confortablement et en toute sécurité. L’expert vous aidera aussi éventuellement au niveau des formalités administratives qui sont nombreuses (acte de francisation…). Le mieux est certainement de négocier auprès d’une marina qui propose la vente de bateaux et qui opère en tant que courtier. Certaines marinas proposent ainsi l’ensemble des services dont vous aurez besoin directement sur place : achat du bateau, stockage, quai, réparation du bateau, achat du matériel supplémentaire. C’est par exemple le cas d’une des plus belles marinas au Québec, la Marina Gosselin située sur la rivière Richelieu : http://www.marinagosselin.com/bateaux-neufs-a-vendre.html.

Permis, quai, maintenance

Une fois le bateau acheté et apte à la navigation, vous pensez peut-être que les frais s’arrêtent là? Il n’en est rien! En effet, il vous reste bien des choses à payer : la location d’un emplacement à quai, la maintenance du bateau sans oublier le permis! Même s’il n’est pas toujours indispensable d’avoir un permis si vous possédez un petit bateau sans VHF, le permis est tout de même une garantie supplémentaire pour vous et vos passagers. De plus vous serez très vite limité au niveau de l’achat de votre bateau si vous n’avez pas de permis : au-delà de 6cv, il devient obligatoire. De la même manière si vous souhaitez avoir une VHF ou bien voyager à l’étranger, il vous faudra des certifications particulières (notamment le CRR pour bien communiquer en radio). Concernant les frais de maintenance, certains estiment qu’en général un bateau coute tous les ans environ 10% de son prix d’achat pour son entretien. C’est donc une somme considérable et c’est sans compter les assurances, pour lesquels on ne peut que vous recommander une multirisque, seule véritable garantie de votre tranquillité d’esprit. Enfin, dernière étape, il vous faudra  trouver un emplacement dans un port ou une marina. Attention là aussi, les ports les plus en vus libèrent rarement des places, et il faut s’enregistrer dans plusieurs ports simultanés pour au bout de quelques mois, voire années, avoir enfin d’une place digne de ce nom! Le bateau est une passion magnifique, mais comme nous venons de le voir, vous devez parfaitement avoir conscience des efforts financiers que cela représente!

frais caché de bateau


Partager cet article

Commenter cet article