Lundi 21 Aout 2017

La qualité de l'air Parisien est en berne

En région Parisienne, plus de deux millions de personnes seraient sans cesse exposées à une pollution dépassant les seuils réglementaires. Pourtant, la situation s'est améliorée en 2014 avec des conditions climatiques en notre faveur (températures plus élevées donc moins d'émissions de chauffage), mais il semblerait que cette pollution soit toujours à un seuil relativement inquiétant.

La qualité de l'air Parisien est en berne

Parmi les polluants visés, cinq en particulier seraient bien au-delà des seuils autorisés, ce qui vaut une assignation en contentieux de la France par la commission européenne.

Des mesures ponctuelles et durables devront être appliquées

La ville de Paris a déjà pris des mesures ponctuelles, d'une part pour sensibiliser la population à l'amélioration de la qualité de l'air mais également pour agir directement sur la qualité de l'air.

Par exemple, la ville a connu un abaissement ponctuel de sa vitesse maximale sur les routes à 20km/h en raison d'un pic de pollution. Le stationnement est parfois décrété gratuit pour favoriser la non-utilisation de son véhicule.

Plus récemment, l'État a mis en place des primes à l'achat pour les véhicules électriques (voitures, moto, vélos, scooters électriques), afin de réduire drastiquement l'émanation de particules fines dans le pays.

Espérons que les mesures qui vont être prises vont permettre à moyen-long terme de contrôler cette pollution, premièrement pour garantir la bonne santé des Franciliens (qui pourraient pâtir des conséquences de cette pollution des années après) et aussi parce qu'on a vu par le passé que certains polluants ont pu redescendre à des seuils tout à faits acceptables.


Partager cet article

Commenter cet article