Dimanche 20 Aout 2017

Ray-Ban : de l'armée de l'air aux podiums de Mode

Si vous voulez être à la mode vous vous devez de porter une paire de lunettes Ray-Ban. Cette marque mythique trust le marché des lunettes de soleil depuis des années et cela n'est pas prêt de s’arrêter. Retour sur l'histoire de cette marque indétrônable d'accessoires de mode.

La Création de Ray-Ban

Historiquement, Ray-Ban appartenait au groupe Bausch & Lomb qui fabricait des jumelles et des téléscopes pour l'armée Américaine. C'est d'ailleurs sur demande de l'US-Navy qu'Henry Lomb, l'opticien fondateur de la société créé une paire de lunettes de soleil pour les pilotes d'avions de chasse : la fameuse Ray-Ban Aviator. Cela prendra trois ans pour concevoir les verre RB3 reconnaissables à leur teinte verte et qui en plus de filtrer les ultraviolets et les infrarouges empêchent que la vue soit troublée par le soleil grâce à un traitement anti-éblouissement révolutionnaire. Dès 1936 les militaires s'équipent massivement des premières lunettes de soleil mais il faudra attendre quelques années pour que cette technologie soit ouverte au grand public. En 1952, Ray-Ban lance un nouveau modèle culte, la célèbre Wayfarer, qui trouvera très rapidement de nombreux ambassadeurs parmi les stars de l'époque dont par l'actrice Audrey Hepburn, les acteurs Peter Fonda et John Belushi ou encore les chanteurs Bob Dylan et Ray Charles. Elles restent encore à l'heure actuelle les lunettes de soleil les plus vendues de l'histoire, synonyme de mode c'est la lunette de stars et on peut la repérer dans de nombreux clips de musique et films de cinéma.

Le rachat par Luxottica

En avril 1999, Luxottica, alors leader mondial de la lunetterie grâce à ses marques Anne Klein, Bulgari, Chanel, D&G, miu miu, Giorgio Armani, Yves Saint Laurent, Ralph Lauren, Versace, Prada, Paul Smith, Brocks Brothers, Burberry, Coach, DKNY, DonnaKaran, Versus, Tiffany&Co rachète la marque Ray-Ban au spécialiste de l'ophtalmologie Bausch & Lomb qui se recentre alors sur le secteur moins concurrentiels des lentilles de contact. L'ensemble de la division Ray-Ban, alors endettée est repprise pour 640 millions de dollars. Le PDG de Bausch & Lomb William Carpenter explique cette vente par les résultats, alors peu mirobolant de Ray-Ban, qui en 1998 réalisaient 60 millions de dollars de perte pour 456 millions de chiffre d'affaire. Au début des années 2000, Luxottica relance remarquablement la marque Ray-Ban en misant particulièrement sur les modèles phares des années 60: Wayfarer et Aviator. Ils créent également une nouvelle variante avec les New Wafarer, plus facile à porter avec leur monture droite. Ils déclinent ces trois modèles best-seller en différents coloris et concoivent des séries limitées qui font fureur dans les magasins branchés et viennent garnir les gardes robes de fashionistas. Luxottica renforce alors son statut de leader incontesté des fabricants de lunettes de soleil et voit sont chiffre d'affaire progresser passant de 5 201 600 $ en 2008 à 6 222 483 $ en 2011.

L'avenir de la marque

Le début de l'année 2012 confirme la bonne forme du groupe qui continue à décliner ces modèles phares dans de nouveaux coloris. Porté par une image de marque indémodable, l'entreprise continue de faire la une des médias avec ses modèles les plus classiques. Parmi les nouveautées de l'année on peut noter les modèles suivants, promis à un brillant avenir:


Partager cet article

Commenter cet article