Vendredi 24 Fevrier 2017

Reconversion professionnelle : devenir fleuriste

À la fois artistique et très humaine, la profession de fleuriste attire de nombreux profils, notamment des cadres souhaitant se reconvertir.

Ce métier vous intéresse ? Découvrez ses caractéristiques et choisissez, pourquoi pas, de vous lancer !

Composition florale

Quand les cadres choisissent de se reconvertir

Après une expérience de quelques années au sein du monde de l’entreprise, de nombreux talents, déçus, cherchent à prendre un nouveau départ. Parmi eux, une proportion importante de cadres souhaitant, entre autres, donner plus de sens à leur travail. Dans ce contexte, la reconversion dans les métiers de l’artisanat s’impose souvent comme une évidence. Résolument artistique et humain, le métier de fleuriste est à la fois au service du consommateur et des fleurs. C’est une profession aux multiples facettes qui attire de nombreux profils.

Métier de fleuriste : ses caractéristiques

Véritable passionné de fleurs, le fleuriste crée des compositions florales et des bouquets en toutes occasions. C’est un métier très convivial où il faut prendre le temps de conseiller les clients et de parler avec eux. Mais au quotidien, le fleuriste doit également gérer les stocks, passer les commandes, assurer les livraisons à domicile et se rendre sur les lieux d’un événement tel qu’un mariage, par exemple. La profession est toutefois exposée à certains risques professionnels qu’il vaut mieux connaître en amont (en savoir plus sur les risques professionnels liés au métier de fleuriste). À la fois au service des clients et des fleurs, le fleuriste est un artisan passionné dont les journées commencent très tôt et qui ne compte pas ses heures. Il travaille en fin de semaine et notamment, le dimanche.

Fleuriste : quelles sont les qualités requises ?

Un bon fleuriste est à la fois créatif, minutieux et énergique. Polyvalent, il sait aussi bien gérer la partie composition florale que la tenue des stocks ou l’administratif. A l’écoute des nouvelles tendances, il sait se remettre en question pour chercher l’originalité en permanence et se plier aux goûts de sa clientèle, qui sont en perpétuelle évolution. Enfin, un bon fleuriste a l’envie d’accompagner les personnes dans les plus beaux moments de leur vie, comme dans les plus tristes.

Fleuriste : quelle formation et quelle rémunération ?

Vous souhaitez vous reconvertir en tant que fleuriste ? Vous pouvez contacter le CFA le plus proche de chez vous afin de préparer un CAP ou un BP de fleuriste, selon votre niveau d’études. Côté salaire, un fleuriste débutant gagne généralement le SMIC et peut espérer, en fin de carrière, entre 3000 et 4000€ par mois. Sachez qu’aujourd’hui, le métier de fleuriste attire tout autant les hommes que les femmes.

Passionné de botanique, artiste, vendeur, comptable… le fleuriste est un artisan qui a plus d’une corde à son arc ! Ses compétences sont multiples et ses rôles à la fois riches et variés. Passer de la vie de cadre à la vie de fleuriste : et si cette nouvelle aventure commençait dès demain ?

OSER SE RECONVERTIR EN FLEURISTE

reconversion professionnelles fleuriste


Partager cet article

Commenter cet article
Partagez
Tweetez
+1
Partagez