Mercredi 23 Aout 2017

Tout savoir sur la pompe à chaleur

Les économies d’énergie ont le vent en poupe. Plus le monde de l’économie est tendu, plus la quête des réductions de coûts est forte. Voilà une quinzaine d’années que le grand public en particulier se tourne vers des systèmes de chauffage les plus économiques possibles pour leurs intérieurs. Au rang des meilleures performances, les pompes à chaleur se distinguent tout particulièrement.

Reposant sur des solutions simples, il est question de tirer partie des ressources naturelles. L’eau, l’air et la terre sont à la base de cette technologie qui ne cesse de faire ses preuves. L’investissement moyen, pour l’ensemble des travaux dont le raccordement, est relativement peu élevé mais tient compte de chaque installation existante. Il faut donc savoir comparer auprès de professionnels avisés. Dans certains cas, un crédit d’impôts peut être octroyé. Il est nécessaire de bien se renseigner sur ce point.

Le prix des pompes à chaleur

Ainsi, il faut distinguer trois types de solutions : l’aérothermie, la géothermie et l’hydrothermie. Les pompes à chaleur dont l’usage est le plus courant s’appuie sur les principes techniques adaptés : air/air, air/eau, eau/eau. Les tarifs des pompes sont variables en fonction du type de fonctionnement choisi. Sur le marché, les prix des pompes à chaleur aérothermiques sont moins élevés et fluctuent entre 6 et 10.000 euros. Certains modèles intègrent de l’eau glycolée. En ce cas, il faut prévoir des coûts entre 8 et 20.000 euros. Il est nécessaire, au prix d’acquisition, de faire une estimation de la consommation d’énergie de fonctionnement. Le prix d’une pompe à chaleur intègre le coût des kW nécessaires, soit environ 2.3 à 3.5 € TTC par m2 par an. Une pompe à chaleur air/air, air/eau ou eau/eau s’entretient comme n’importe quel équipement. Pour parfaire son bon fonctionnement, chaque année, un contrôle est nécessaire. Il est alors vérifié la libre circulation en ce qui concerne les émetteurs de chaleur, le niveau d’étanchéité du circuit frigorifique, etc. La facture annuelle se situe à environ 150 €/an.


Partager cet article

Commenter cet article