Lundi 28 Septembre 2020

Les 2 premiers membres du Congrès testent positifs pour le coronavirus


"Je veux que tout le monde sache que je me sens beaucoup mieux", a déclaré Diaz-Balart dans le communiqué. «Cependant, il est important que tout le monde prenne cela très au sérieux et suive les directives du CDC afin d'éviter de tomber malade et d'atténuer la propagation de ce virus. Nous devons continuer à travailler ensemble pour émerger en tant que pays plus fort en ces temps difficiles. »
McAdams, 45 ans, a également déclaré que ses symptômes avaient légèrement commencé samedi soir, après son retour en Utah. Il a immédiatement commencé à se mettre en quarantaine sur les conseils de son médecin.
"Mes symptômes se sont aggravés et j'ai développé de la fièvre, une toux sèche et une respiration difficile et je suis resté en quarantaine", a déclaré McAdams dans un communiqué. «Mardi, mon médecin m'a donné pour instruction de me faire tester pour COVID-19 et après son renvoi, je suis allé à la clinique locale de dépistage pour le test. Aujourd'hui, j'ai appris que j'avais un résultat positif. »
Diaz-Balart a déclaré qu'il avait décidé de rester à Washington samedi parce qu'il craignait d'être dans sa maison du sud de la Floride, où sa femme, qui souffre d'une maladie préexistante, serait "extrêmement à risque".
Comme Diaz-Balart, McAdams n’a pas indiqué s’il avait exhorté l’un de ses collègues ou aides à se mettre en quarantaine.
La nouvelle de deux membres testés positifs a déjà commencé à se propager au Congrès. Le représentant Drew Ferguson (R-Ga.) A déclaré mercredi soir que le médecin de la maison lui avait conseillé de s'auto-mettre en quarantaine jusqu'au 27 mars parce qu'il «était en contact avec un membre du Congrès le 13 mars qui a depuis été testé positif pour COVID- 19. "

 Cas confirmés aux États-Unis: 9 345 | Décès aux États-Unis: 150

Les 2 premiers membres du Congrès testent positifs pour le coronavirus

Le whip minoritaire de la Chambre, le représentant Steve Scalise (R-La.), A déclaré mercredi qu'il se mettrait lui-même en quarantaine parce qu'il avait tenu une "réunion prolongée" avec Diaz-Balart à la fin de la semaine dernière. Scalise est désormais le législateur le plus haut placé à s'auto-mettre en quarantaine au milieu de l'épidémie.
Bien que Diaz-Balart et McAdams soient les premiers au Congrès à développer un coronavirus, la maladie a frappé un petit nombre de collaborateurs du Congrès. Il est certain d’augmenter les craintes déjà aiguës à Capitol Hill que les membres eux-mêmes, en particulier la forte proportion de législateurs âgés, soient vulnérables lors de leur rencontre à Washington.
Cette évolution semble susceptible de raviver un débat interne à la Chambre sur l'opportunité d'autoriser le vote à distance pour les législateurs dans le cadre d'une pandémie qui ravage le pays, écrase l'économie et limite la capacité des membres à voyager à travers le pays. La présidente Nancy Pelosi et d’autres démocrates ont résisté à cette idée, craignant que cela ne crée un précédent préjudiciable pour l’avenir et ne signale un manque de confiance du gouvernement dans la lutte du pays contre le coronavirus. Mais avec deux législateurs malades et d’autres incalculables exposés, certains législateurs disent qu’il est temps de réfléchir à nouveau.
"Dans. La personne. Vote. Devrait. Être. Reconsidéré, "Rep. Debbie Mucarsel-Powell, un démocrate de première année de la Floride, a déclaré dans un tweet mercredi soir. «Pour la sécurité de nos communautés, lors de cette urgence, nous devons pouvoir légiférer dans nos quartiers.»
Plus tôt dans la journée, 50 législateurs des deux partis ont écrit aux dirigeants de la Chambre pour leur demander de reconsidérer également le vote à distance, arguant que le Congrès devait se conformer aux mêmes normes qu'il demande aux autres Américains.