Mardi 11 Aout 2020

260 employés de la ville sont morts du coronavirus


Lors de son briefing dimanche sur le coronavirus, le maire de Blasio a confirmé que la ville avait perdu 260 employés publics à cause de COVID-19, et maintenant il étend les prestations de santé à leurs familles.
Le maire dit que ce ne sont pas seulement les travailleurs de première ligne qui ont perdu la vie, mais les enseignants et autres employés publics dont les familles sont confrontées à la perte de l'assurance maladie. Le maire a annoncé une prolongation de 45 jours de ces avantages.
De Blasio a également parlé d'une maladie troublante associée au coronavirus qu'ils voient chez les enfants. Désormais appelé «syndrome inflammatoire multisystèmes pédiatrique», ses symptômes sont similaires aux très rares maladies de Kawasaki, qui sont une inflammation des vaisseaux sanguins.
Jusqu'à présent, 38 cas ont été confirmés.
"C'est un vrai problème, mais c'est un problème qui peut être résolu s'il est détecté tôt", a déclaré de Blasio. «Nous voulons souligner aux parents, si vous voyez ces symptômes, signalez-les immédiatement à votre médecin, si vous n’avez pas de médecin, appelez le 311 pour être mis en relation avec un médecin, un clinicien de la santé et des hôpitaux. Nous voulons nous assurer que tout le monde prend cela au sérieux. Si vous voyez ces symptômes, agissez immédiatement. »
Le maire a également annoncé que l'administration recruterait plus de travailleurs de la ville pour agir en tant qu '«ambassadeurs de la distanciation sociale», ce qui aiderait à rappeler aux personnes à l'extérieur dans les parcs et dans les rues de respecter les distanciations sociales et de porter une protection faciale. Il y a actuellement 1 000 ambassadeurs et ce nombre passera à 2 300.
La ville traite également des patients atteints de COVID avec le médicament Remdesivir, qui s'est révélé prometteur pour les personnes hospitalisées pour le virus. La FDA a autorisé la ville à l'utiliser la semaine dernière, mais jusqu'à présent, les autorités sanitaires ne disposent que de 4000 doses. Le maire dit qu'ils ont besoin de dix fois ce montant du gouvernement fédéral.
Enfin, alors que les trains s'arrêtent chaque nuit pour un nettoyage en profondeur, les responsables de la ville sont confrontés à des New-Yorkais sans-abri qui utilisent les voitures depuis moins longtemps.
Le maire a déclaré que vendredi soir, ils avaient engagé 416 sans-abri et que 212 avaient accepté les services. Samedi soir, c'était 384 personnes et 198 services acceptés.