Vendredi 20 Octobre 2017

En apprendre un peu plus sur l’outplacement

Depuis 2008, l’outplacement individuel commence à gagner de la place auprès de plusieurs entreprises. Comme pour l’outplacement collectif, les frais liés à un outplacement individuel sont à la charge de l’employeur, dans la majorité des cas. Si autrefois, la prestation ne concerne que les cadres ou les anciens dans une entreprise, ce n’est plus le cas aujourd’hui puisque tous les salariés ayant réussi à remplir les conditions requises.

Apprendre un peu plus sur l’outplacement

Demander un reclassement

L’outplacement peut être vu comme une bonne foi de l’entreprise vis-à-vis d’un salarié licencié. En lui accordant le privilège d’un reclassement, l’employeur témoigne sa volonté d’accompagner le salarié à passer l’étape d’une perte d’emploi à un regain de personnalité et d’un nouveau job. Que ce soit pour un outplacement individuel ou collectif, c’est souvent l’employeur qui commande la prestation. Néanmoins, au cours d’un entretien de licenciement par exemple, le salarié/cadre peut faire une négociation auprès de son employeur afin de bénéficier au plus vite d’un programme d’outplacement de qualité. Dans le cas d’un outplacement individuel, il est à noter qu’un salarié peut généralement choisir au moins entre 3 cabinets.

Résultat espéré d’une mission de reclassement

Cette prestation consiste à faciliter la recherche d’emploi pour une personne ayant fait le divorce avec son emploi. En suivant un programme d’outplacement, un salarié peut donc accélérer de façon considérable le temps moyen pour trouver un nouveau travail. Grâce à un tel service, le salarié va aussi se rendre compte de ses aptitudes professionnelles et redonner de la valeur à sa personne. Bref, c’est la motivation pour explorer d’autres horizons professionnels !


Partager cet article

Commenter cet article