Jeudi 19 Octobre 2017

Attention : l'Antarctique se réchauffe vite, très vite

Attention : l’Antarctique se réchauffe vite, très vite

Une étude parue dans Nature Geoscience révèle que les températures moyennes relevées en Antarctique ont augmenté de 2,4 degrés depuis 1958. C'est deux fois plus que ce que l'on croyait jusqu'à présent à cause d'une erreur dans un logiciel qui faussait les données jusqu'à présent. 2,4 degrés supplémentaires en 50 ans, c'est un réchauffement trois fois plus important que la hausse moyenne des températures dans le monde sur la même période.

Quelles conséquences ?

Evidemment, un tel réchauffement n'est pas sans conséquences (même si la température moyenne est en dessous de zéro degré). Car si le réchauffement continue à ce train-là dans cette région de l'ouest Antarctique, c'est la couverture de glace qui fait 4 kilomètres d'épaisseur qui pourraient bien se briser dans le futur. D'après les scientifiques, un tel évènement ne devrait pas arriver avant un ou plusieurs siècles. Mais lorsque cela se produira, les effets seront importants, notamment du point de vue du niveau des mers. En effet, on estime que le niveau moyen des océans devrait augmenter d'environ trois mètres lorsque cela arrivera, ce qui provoquera de graves dégâts pour les régions côtières.

Des changements à effectuer maintenant

Il est d'ores et déjà possible de diminuer ou, au moins, de ralentir cette augmentation des températures dans le monde. Pour cela, il faut se détourner des énergies qui rejettent beaucoup de gaz à effet de serre dans la nature. Nous parlons là bien entendu du pétrole, du charbon et, dans une moindre mesure, du gaz naturel. En lieu et place de ces énergies fossiles, nous devons nous tourner vers les énergies renouvelables que nous pouvons consommer via les panneaux photovoltaïques, la pompe à chaleur ou encore le puits canadien.


Partager cet article

Commenter cet article