Dimanche 22 Octobre 2017

Pour booster votre épargne, investissez dans une vache ?

Épargne bovine

L'idée peut paraître étonnante, mais voici qu'agriculteurs et épargnants se rassemblent pour réduire les frais de trésorerie des premiers tout en améliorant le rendement des placement des seconds. En effet, en plaçant son épargne dans une vache, ou plus précisément dans un cheptel bovin, des épargnants peuvent voir leur épargne atteindre des taux d'intérêts pouvant aller jusqu'à 5 % par an ! Analysons cette étonnante histoire en détail...

L'intérêt pour l'agriculteur

L'éleveur bovin, tout comme l'ensemble des agriculteurs, est dépendant des fluctuations du marché, qu'il s'agisse de celui de la viande ou celui du lait. Les marges sont faibles et réclament des investissements parfois importants, que les agriculteurs ne peuvent habituellement financer en fonds propres. Aussi, les éleveurs se tournent habituellement vers leur banquier qui leur fait des avances de trésorerie contre un taux d'intérêts associé à un crédit, ou à un découvert. En d'autres termes, les agriculteurs ont des frais financiers que leur exploitation doit couvrir. Et ces frais n'étant pas négligeables, il lui est pertinent de rechercher des solutions financières le meilleur marché.

Livret A Epargne

Aussi, l'idée est non pas d'acheter des vaches pour constituer un cheptel, mais plutôt de les louer à leur propriétaire. Ainsi, la trésorerie sortie par l'agriculteur correspond au mois de la location, plutôt qu'à l'investissement dans une vache entière. Encore faut-il trouver des propriétaires prêts à lui louer des vaches contre un loyer.

L'intérêt pour l'épargnant

L'épargnant qui a mis de côté une partie de ses revenus pour une utilisation ultérieure cherche un rendement optimal de celles-ci, avec des frais de gestion faibles et un taux d'intérêts élevé. Le Livret A est une solution d'épargne commune, plus de 90 % des Français en disposant d'un. Il offre l'avantage d'être une solution défiscalisée, à savoir que ses intérêts ne sont pas soumis à l'impôt. Toutefois, il a l'inconvénient de souffrir d'un taux d'intérêts assez faible, souvent à peine supérieur à l'inflation, du fait même de son mode de calcul. D'où l'intérêt de rechercher d'autres solutions d'épargne plus performantes.

Ici, l'épargnant peut ainsi placer son capital dans un cheptel de vaches. À raison de 1.300 à 1.800 € par tête, l'investissement dans un cheptel de plusieurs têtes est recommandé pour en amortir les frais de gestion. Les vaches sont alors louées à un exploitant agricole, un éleveur bovin, qui paiera un loyer au propriétaire. En outre, habituellement, le troupeau s'agrandit avec le temps, augmentant ainsi le capital de l'épargnant-propriétaire.

Les rendements d'un tel placement sont de l'ordre de 4 à 5 % bruts par an. Cela en fait un placement intéressant, bien que soumis aux impôts et taxes, contrairement à un livret d'épargne réglementé, par exemple.

En savoir plus

L'association française des investisseurs en cheptel (AFIC) met à disposition diverses informations et conseils pour un placement en toute quiétude.


Partager cet article

Commenter cet article