Samedi 28 Novembre 2020

Un chien de garde interne examinera la réponse du coronavirus de l'EPA


Un organisme de surveillance interne du gouvernement commencera un examen de la réponse de l'Environmental Protection Agency (EPA) à la pandémie de coronavirus et de la façon dont le virus a influé sur les opérations de l'agence.
 

 

 © Justin Sullivan / Getty Images
 L'EPA dirige le financement des analyses de l'eau en Oregon Idaho Washington Alaska

Une note de service de l'inspecteur général adjoint de l'EPA, Charles Sheehan, datée de jeudi, indique que son bureau examinera comment l'épidémie de coronavirus a affecté les "programmes et opérations de l'agence, les missions de réglementation et d'application de la loi et les activités mandatées".

Il a ajouté qu'il examinerait également les mesures prises par l'EPA pour lutter contre la pandémie. "Nous évaluerons également comment, face à ces impacts, l'EPA a mené et exerce ses responsabilités de supervision et de programmation pour protéger la santé publique et l'environnement", a écrit Sheehan. L'annonce fait suite à de nombreuses critiques des démocrates et des écologistes à propos d'une La politique de l'EPA a été dévoilée plus tôt cette année en vertu de laquelle l'agence pourrait ne pas demander de sanctions contre les entreprises qui ne surveillent pas leur pollution.La politique a été annoncée fin mars, mais l'agence a déclaré qu'elle était mise en œuvre rétroactivement pour entrer en vigueur le 13 mars. Le mois dernier, le comité de surveillance et de réforme de la Chambre a demandé à l'agence un briefing sur la politique, que l'EPA a défendue comme étant "au cas par cas". En réponse à l'examen du bureau de l'inspecteur général, un porte-parole de l'EPA a déclaré à The Hill dans un e-mail que l'agence "poursuit notre travail de réglementation tout en faisant tout notre possible pour aider à résoudre les problèmes environnementaux et de santé publique liés à COVID-19". à travailler avec l'OIG sur cette question ", a déclaré le porte-parole, se référant au bureau de l'inspecteur général.