Lundi 3 Aout 2020

Comté de Sacramento permettant à tous les adultes de se faire tester pour le coronavirus indépendamment des symptômes - CBS Sacramento


SACRAMENTO (CBS13) - À partir de mardi, le comté de Sacramento permettra à toute personne de plus de 18 ans de se faire tester pour le coronavirus, quels que soient les symptômes.
«Quiconque souhaite se faire tester et avoir 18 ans peut accéder à Project Baseline. Ils n'ont pas besoin de répondre aux critères de symptômes pour pouvoir obtenir un rendez-vous de dépistage », a déclaré la porte-parole du comté de Sacramento, Samantha Mott. "Chaque fois que vous développez les tests et que vous testez simplement plus de personnes, vous verrez des points positifs supplémentaires."
Mais Mott dit que plus vous en savez, plus vous êtes en sécurité.
"En testant des gens asymptomatiques, ils pourraient savoir et s’auto-mettre en quarantaine", a déclaré Mott.
Mais, Sacramento n'est pas le seul comté à développer ses tests. Le nouveau centre de test du champ de foire du comté de Yolo est désormais ouvert aux entreprises pour tous ceux qui souhaitent se faire tester.
LIRE: La licence expirée se bat malgré les fermetures DMV - Les services virtuels peuvent aider
Optum Services est la société en charge des installations du comté de Yolo. Ils ont besoin d'un dépistage et d'un rendez-vous pour passer le test. La société affirme qu’elle est capable de tester 130 personnes par jour.
Les tests dans les deux pays sont gratuits. Optum Services dit qu'ils factureront les compagnies d'assurance ou que si vous n'avez pas d'assurance, l'État devra payer pour cela.
C'est une chose d'esprit pour tout le monde.
"Ça vaut le coup pour moi de le savoir", a déclaré Annie Torres dans le comté de Yolo.
La police, les pompiers et les propriétaires d'entreprises profitent de leur centre de test à proximité.
Torres a dit qu'il était facile de passer un test. Elle s'est rendue sur le site Web et a rempli un formulaire en deux minutes environ.
"[I have] une toux un peu serrée, probablement des allergies, mais quand cela coïncide avec les symptômes du COVID-19, je préfère être en sécurité que désolé », a-t-elle déclaré.