Mardi 27 Octobre 2020

Coronavirus : les enseignants mettent en garde contre un pic de retour scolaire précoce


Les syndicats d'enseignants du Royaume-Uni et d'Irlande avertissent les dirigeants nationaux de ne pas rouvrir les écoles trop tôt.Le British Irish Group of Teacher Unions a écrit aux ministres de l'Éducation des cinq pays dans lesquels travaillent les millions d'employés qu'il représente. le "risque très réel de créer un pic dans la transmission du virus par une ouverture prématurée des écoles". Les mesures de dépistage et de traçabilité doivent être pleinement opérationnelles avant la réouverture, dit-il. Et il doit y avoir:

  • "des changements opérationnels importants ... en place pour assurer une distanciation sociale efficace" dans les écoles
  • de solides routines d'hygiène liées à des pratiques de nettoyage approfondies
  • équipement de protection individuelle approprié, le cas échéant
  • La lettre a été signée par les dirigeants de 10 syndicats d'enseignants, dont le National Education Union (NEU), la National Association of Schoolmasters and Women Teachers, qui représente la majeure partie des enseignants en Angleterre et au Pays de Galles, et des syndicats d'enseignants écossais et irlandais. Le pays de Galles a déjà esquissé des plans pour un retour progressif des écoles, avec le secrétaire à l'Éducation de l'Angleterre, Gavin Williamson, disant qu'il adoptera également une approche progressive et que les directeurs d'école seront prévenus à maintes reprises., Rebecca Long Bailey, aux Communes, mardi matin, quand il y aurait une clarté sur la réouverture des écoles, M. Williamson a déclaré: "En ce qui concerne le retour des écoles, évidemment, elle, je suis sûr, partage un désir avec moi de voir donner aux enfants la possibilité de retourner à l'école lorsque le moment est venu de le faire - et cela se fondera sur les avis scientifiques et médicaux que nous recevrons. "Je peux lui assurer que nous prendrons une approche progressive en termes d'ouverture des écoles et nous viserons toujours à donner aux écoles, aux parents et, bien sûr, aux enfants, le maximum de préavis pour savoir quand cela va se produire. "M. Williamson a également reconnu qu'il n'y avait" pas de substitut à un enfant en classe, apprenant directement d'un enseignant ". On s'attend à ce que les enfants de la dernière année d'école primaire et ceux de l'année pré-GCSE soient prioritaires. Des informations suggèrent que le 1er juin serait la première date de réouverture en Angleterre. Les écoles en Angleterre, au Pays de Galles et en Irlande du Nord ont été fermées la dernière semaine de mars, les écoles irlandaises fermant un peu plus tôt.
                    
                    
                    
                    
                    
                
                
            
                    
                    
                    
                    
                    
                
                
            Pendant ce temps, sur 1 931 membres du NEU interrogés - tous travaillent régulièrement à l'école pendant le verrouillage:

    Coronavirus : les enseignants mettent en garde contre un pic de retour scolaire précoce

  • 61% étaient "préoccupés" ou "très préoccupés" par les mesures de distanciation sociale en place pour les élèves
  • 50% ont exprimé leur inquiétude pour le personnel
  • 22% ont déclaré que leur école n'avait pas suffisamment de savon et / ou de désinfectant pour les mains
  • 22% ont déclaré qu'il n'y avait pas de routine de lavage des mains dans leur école
  • Le secrétaire général adjoint du NEU, Kevin Courtney, a déclaré qu'il restait encore beaucoup à faire pour «équiper les écoles de la voie à suivre» et il a accusé le gouvernement d'être «prématuré dans ses séances d'information officieuses sur la réouverture des écoles». "Il ne devrait pas y avoir de précipitation folle pour rouvrir les écoles", a-t-il déclaré. "Cela doit être fait avec beaucoup de soin et aux côtés d'une profession qui est convaincue que les mesures de sécurité sont adéquates et adaptées aux objectifs." Les parents sont également d'accord avec nous - ils ont fait preuve d'une immense patience ces dernières semaines, ce dont tout le personnel de l'école est reconnaissant. "Mais cette bonne volonté et cet effort du public seront gaspillés par les élèves qui reviennent trop rapidement." La sécurité doit passer avant tout. "