Jeudi 26 Novembre 2020

Coronavirus en Israël : le gouvernement autorise la réouverture de petits magasins


Alors que le monde continue de lutter contre la pandémie de coronavirus, Israël et les territoires palestiniens s'efforcent de freiner la propagation du COVID-19 parmi leurs populations.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        ■ 15 058 Israéliens ont jusqu'à présent été testés positifs pour le coronavirus; 194 personnes sont mortes.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                        sauter
                            - Corona maintient Bibi au pouvoir et démasque le Mossad
                         
                            

        
    

Coronavirus en Israël : le gouvernement autorise la réouverture de petits magasins

            Corona maintient Bibi au pouvoir et démasque le Mossad Haaretz
                                                                                                                                                                        
                                                                                                                                                        ■ En Cisjordanie, 480 cas ont été diagnostiqués à ce jour. Deux sont morts. À Gaza, 17 cas ont été diagnostiqués, dont huit se sont rétablis.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        ■ Lundi, le ministère israélien de la Santé a confirmé que le nombre quotidien de guérisons avait dépassé le nombre d'infections au cours des trois jours précédents, inversant la tendance. Cependant, de nouveaux cas ont de nouveau augmenté mercredi.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                            

■ Le gouvernement israélien a approuvé une série de mesures pour assouplir les restrictions de verrouillage, notamment autoriser la prière en groupe, la réouverture partielle de l'économie et de certains magasins, et des amendes pour ne pas porter de masques en public
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                    sauter
                            - corona-stats

■ Traqueur de coronavirus: statistiques en direct des cas et des décès en Israël et dans le monde ■ À faire et à ne pas faire: le ministère israélien explique les restrictions relatives aux coronavirus

Articles Liés

■ Le gouvernement a décidé d'assouplir la réglementation du couvre-feu sur la ville ultra-orthodoxe de Bnei Brak, un hotspot de coronavirus, ainsi qu'un couvre-feu sur les quartiers de Jérusalem avec un taux d'infection élevé; un couvre-feu a été imposé à la ville arabe de Deir al-Asad en Galilée
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                            

■ Il n'y aura pas de prières du Ramadan dans la mosquée Al-Aqsa de Jérusalem, ont annoncé les autorités religieuses du Waqf, car certains craignent qu'un pic de cas de coronavirus ne se produise pendant le mois le plus sacré de l'islam

MISES À JOUR EN DIRECT

20 h 47 Cas de coronavirus en Israël 15 058, nombre de morts à 194

Le nombre de cas de coronavirus est passé à 15 058, le nombre de morts s'élevant à 194. Parmi ceux diagnostiqués, 137 sont dans un état grave et 102 d'entre eux sont sous respirateurs. Pendant ce temps, 6003 personnes se sont rétablies.

17 h 26 Le gouvernement approuve la restriction des points chauds des coronavirus à Beit Shemesh et Netivot

Plusieurs quartiers des deux villes qui ont été identifiés comme des foyers pour le coronavirus seront fermés pendant cinq jours à partir de dimanche à 6h00 du matin. jusqu'au vendredi à 6h00
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Pendant l'isolement, le Home Front Command et le ministère de la Défense seront chargés de fournir quotidiennement aux résidents des vivres et des produits de première nécessité, des services locaux et toute autre assistance requise.

Depuis l'épidémie du virus en Israël, 399 patients ont été diagnostiqués à Beit Shemesh et 83 à Netivot, le taux d'infection dans les premiers au cours des trois derniers jours étant de 22% et 19 à Netivot.(Noa Landau)
                                                    
                
                
                                                                                                                                                

Magen David Adom ambulanciers paramédicaux et agents de la police des frontières dans la vieille ville de Jérusalem alors qu'Israël combat la propagation du coronavirus, 23 avril 2020. Emil Salman16 h 09 Les commerçants du marché de Jérusalem s'opposent à la décision de maintenir les marchés fermés

Les travailleurs du marché du marché Mahane Yehuda à Jérusalem ont annoncé dimanche qu'ils protesteraient contre la décision du gouvernement de ne pas ouvrir les marchés. "Comment le réseau IKEA ouvre-t-il ses succursales et pas nous"? ils ont demandé.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        La présidente du comité des commerçants du marché Mahane Yehuda, Tali Friedman, a écrit que les commerçants demandent au gouvernement d'accepter le plan convenu avec le maire de Jérusalem Moshe Leon, selon lequel le marché s'ouvrira avec une entrée et une sortie, car les inspecteurs vérifieront la température de ceux qui entrent et vérifient qu'ils portent un masque. (Nir Hasson)

14 h 55 Le Liban renforce la sécurité autour du camp de réfugiés palestiniens contre le virus

Vendredi, les autorités ont fermé toutes les entrées d'un camp de réfugiés palestiniens dans l'est du Liban après que quatre autres personnes ont été testées positives pour le coronavirus, ce qui accroît les craintes que le virus puisse se propager davantage parmi sa population surpeuplée.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Les quatre personnes infectées par le virus sont des proches d'une femme qui a été testée positive au début de la semaine et qui sont isolées à l'intérieur de leur domicile, selon un communiqué de l'agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens, qui a ajouté qu'elles n'avaient jusqu'à présent pas besoin d'hospitalisation.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        La Palestinienne qui a été emmenée à l'hôpital de Beyrouth cette semaine est devenue la première réfugiée vivant dans un camp au Liban à contracter le virus, une découverte qui a déclenché une série de tests dans le camp. Les cinq cas confirmés sont des résidents du camp de Wavel dans la ville de Baalbek, connu localement sous le nom de Jalil, ou camp de Galilée. (Presse associée)

13 h 30 Le gouvernement adopte des mesures pour assouplir les restrictions sur les coronavirus

Vendredi après-midi, le gouvernement a adopté de nouvelles mesures pour faciliter le verrouillage des coronavirus. À partir du samedi soir, les petits magasins (non situés dans les centres commerciaux ou les grands centres commerciaux), les salons de coiffure et les salons de beauté pourront rouvrir.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Le gouvernement a également approuvé l'imposition d'une amende de 200 shekels (environ 50 $) à toute personne qui ne porte pas de masque facial, même sans avertissement. Les masques sont obligatoires pour toute personne âgée de 7 ans et plus dans un espace public. La décision a été prise après que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a participé à une conférence téléphonique avec les dirigeants de l'Autriche, de l'Australie, de la République tchèque, de la Grèce, du Danemark et de la Nouvelle-Zélande, au cours de laquelle ils ont discuté de l'importance de la pratique pour lutter contre le coronavirus.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Le ministre de la Sécurité publique, Gilad Erdan, a demandé de nouvelles restrictions sur les manifestations, affirmant que la police n'avait aucun moyen d'appliquer les directives du ministère de la Santé lors des manifestations. Le procureur général Avichai Mendelblit s'est opposé à cette décision.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Les ministres ont déclaré à Haaretz qu'aucun responsable médical n'était présent à la réunion du gouvernement et qu'aucune donnée détaillée n'a été présentée concernant les conséquences possibles de l'assouplissement de ces restrictions. (Noa Landau)

12 h 51 La flambée de COVID-19 à Istanbul est désormais sous contrôle, selon le ministre

En comparant Istanbul à la ville chinoise où le roman coronavirus est apparu pour la première fois, "la Turquie était Wuhan à Istanbul", a déclaré le ministre turc Fahrettin Koca au journal progouvernemental Sabah dans une interview publiée vendredi.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Koca a affirmé que la propagation du COVID-19 à Istanbul avait été maîtrisée grâce à la recherche des contacts exécutée par une équipe d'experts, ainsi qu'à un traitement précoce. Le pays se classe septième au monde pour le nombre d'infections confirmées, dépassant l'Iran et la Chine, selon l'Université Johns Hopkins. (Presse associée)
                                                    
                
                
                                                                                                                                                

Des policiers israéliens bloquent les routes principales à l'entrée d'une banlieue de Tel Aviv pour enrayer la propagation du coronavirus, Ramat Gan, 14 avril 2020. Meged Gozani11 h 50 Un Palestinien qui a été arrêté et emprisonné en Israël a un coronavirus

Le service pénitentiaire israélien a déclaré qu'un Palestinien de Cisjordanie qui avait été arrêté mercredi a été testé positif pour le coronavirus. Le jeune homme de 21 ans a été transporté à l'hôpital jeudi soir et y est entré en isolement. Les autorités ont déclaré qu'il était seul dans sa cellule depuis deux jours, ajoutant que quiconque avait été en contact avec lui au moment de l'arrestation entrera en quarantaine conformément aux procédures. (Josh Breiner)

11 h 10 Le ministère de la Santé aurait soutenu la réouverture des salons de beauté

Le ministère israélien de la Santé aurait accepté une proposition du gouvernement d'autoriser les cosmétologues à offrir leurs services, dans les mêmes limites que les coiffeurs. L'assouplissement supplémentaire du verrouillage des coronavirus doit être approuvé lors d'une réunion gouvernementale en cours. (Noa Landau)

11 h 10 La police israélienne amende les surfeurs et en arrête un

Dernières nouvelles et analyses dans votre boîte de réception
            
        
        
        
            Merci de vous être inscrit.
            Nous avons plus de newsletters que nous pensons que vous trouverez intéressantes.
            Cliquez ici
            
        
        
            Oups. Quelque chose a mal tourné.
            Veuillez réessayer plus tard.
            Réessayer
        
        
            Merci,
            L'adresse e-mail que vous avez fournie est déjà enregistrée.
            proche
        
    
    

    

    
                
                                                                                                                                                        Des dizaines de surfeurs ont été condamnés à une amende et sommés de quitter les plages de Tel Aviv et Herzliya après avoir été surpris en train de violer les restrictions sur les coronavirus, a annoncé la police israélienne dans un communiqué. La plupart des surfeurs ont accepté la demande de la police de partir - la réglementation interdit d'aller à la plage pour des activités de loisir ou sportives - mais ceux qui sont restés dans l'eau ont été condamnés à des amendes. Un surfeur de 32 ans originaire de Tel Aviv a été arrêté parce qu'il était soupçonné de refuser de quitter la plage et d'intensifier une confrontation avec les policiers. (Haaretz)

10 h 50 Israël approuve un paquet économique ambitieux

Le gouvernement israélien a approuvé un nouveau paquet d'urgence pour soutenir les travailleurs indépendants israéliens ainsi que les petites entreprises qui ont été durement touchées par la crise des coronavirus. Selon le plan, qui vaut 8 milliards de shekels (2,27 milliards de dollars), les entreprises doivent recevoir une subvention gouvernementale proportionnelle au montant de leurs pertes. Le maximum est de 400 000 shekels (113 000 $) par entreprise. Les Israéliens indépendants peuvent demander une subvention de l'État pouvant aller jusqu'à 70% de leur salaire, jusqu'à un maximum de 10 500 shekels (3 000 dollars).
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Le gouvernement a également renouvelé sa décision de soutenir les personnes de plus de 67 ans qui ont perdu leur emploi, avec un salaire pouvant atteindre 4 000 shekels (1 130 $) en mai. (Noa Landau)

8 h 50 Le nombre de cas de coronavirus en Israël s'élève à 14 882, 193 morts

Le ministère israélien de la Santé a déclaré que le nombre total de cas de coronavirus en Israël était passé à 14 882, avec près de 80 diagnostics supplémentaires depuis jeudi soir. Le nombre de morts a atteint 193, soit une augmentation. Environ 139 patients sont actuellement dans un état grave, dont 107 sont sous respirateurs, tandis que 101 sont dans un état modéré. La majorité est dans un état léger à doux. (Haaretz)

16 h 58 La présidence saoudienne du G20 appelle à des dons supplémentaires pour la réponse aux coronavirus

Dans un communiqué, le secrétariat du G20 a déclaré que 1,9 milliard de dollars avaient été donnés par des pays, des organisations philanthropiques et le secteur privé pour atteindre un objectif de 8 milliards de dollars fixé par le Global Preparedness Monitoring Board, mais que davantage de fonds étaient nécessaires.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        "Les défis mondiaux exigent des solutions mondiales et c'est le moment de soutenir et de soutenir la course à un vaccin et à d'autres mesures thérapeutiques pour lutter contre le COVID-19", a déclaré le sherpa du G20 saoudien Fahad Almubarak. (Reuters)

13 h 59 Israël annonce un partenariat avec la plateforme de généalogie en ligne MyHeritage pour effectuer des tests de coronavirus

Des personnes portant des masques à Jérusalem, avril 2020.Ohad ZwigenbergMyHeritage mettra en place un laboratoire d'analyse des coronavirus en Israël, qui effectuera 10000 tests par jour, a déclaré un communiqué conjoint du ministère de la Défense et du ministère de la Santé.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Il sera indépendant et exploité par la société israélienne, à l'aide d'équipements fournis par la société chinoise BGI.

12 h 52 Le Cabinet israélien se réunira pour discuter de l'assouplissement des restrictions de mouvement vendredi 8 heures du matin.

Une réunion prévue jeudi soir pour discuter des restrictions de mouvement liées aux coronavirus a été repoussée au petit matin vendredi. (Noa Landau)

12 h 47 Le point chaud du coronavirus de Bnei Brak signale 17 décès dus au coronavirus

Le chiffre a été communiqué jeudi soir par les autorités de la ville. La banlieue ultra-orthodoxe de Tel Aviv a été mise sous verrouillage plus tôt ce mois-ci afin de freiner une épidémie de coronavirus potentiellement désastreuse dans la communauté. (Bar Peleg)

JEUDI

23 h 33 Un éminent rabbin, fondateur de l'organisation de don de rein Avraham Yeshayahu Heber, 55 ans, succombe à COVID-19

Le rabbin Heber était connu pour avoir créé Matnat Chaim (`` Gift of Life '' en hébreu), une organisation médicale axée sur les dons de reins en 2009, après avoir lui-même reçu une greffe de rein. Matnat Chaim a célébré cette année sa 800 transplantation.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        L'homme de 55 ans était hospitalisé depuis le 12 avril.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Plusieurs personnalités politiques, issues de partis religieux, mais pas seulement, ont exprimé leur tristesse face au décès de Heber. Récipiendaire d'un prix présidentiel en 2014, Heber a été arrêté pour suspicion de trafic d'organes en septembre 2017. L'affaire a été classée en 2018. (Aaron Rabinowitz)

22 h 50 Le nombre de décès dus aux coronavirus en Israël s'élève à 192, alors que les cas confirmés atteignent 14 803.

Le ministère de la Santé a déclaré que 192 Israéliens sont morts du coronavirus, ajoutant que 14 803 ont été testés positifs pour le virus jusqu'à présent, dont 109 sous respirateurs et 5 611 se sont rétablis. (Haaretz)

22 h 10 Dubaï ouvre des restaurants et des cafés et reprend les transports en commun

Jeudi, Dubaï a permis aux cafés et aux restaurants de reprendre leurs activités, et les centres commerciaux ont été ouverts partiellement de midi à 22 heures, mais avec une capacité maximale de 30%, a annoncé le bureau des médias de Dubaï dans un communiqué.
                                                    
                
                
                                                                                                                                                

La police israélienne avec des masques de protection patrouille lors d'une manifestation ultra-orthodoxe à Jérusalem, le 19 avril 2020.Ohad Zwigenberg La déclaration a ajouté qu'elle autoriserait également la reprise des services de transport public, y compris les métros, à partir du 26 avril. (Reuters)

22H00. Le ministre israélien de la Santé envisage d'arrêter de fumer

Le ministre israélien de la Santé, Yaakov Litzman, a déclaré jeudi au Premier ministre Benjamin Netanyahu qu'il pourrait quitter le ministère de la Santé et reprendre le portefeuille du logement dans le prochain gouvernement, en attendant la décision de Gerrer Rebbe.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Des sources proches de Litzman, l'envoyé de Gerrer Rebbe à la Knesset, ont déclaré qu'il exigerait des pouvoirs étendus s'il déménageait au ministère du Logement.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Litzman a été fortement critiqué pour sa gestion de la crise des coronavirus. À ses débuts, il a exclu la communauté ultra-orthodoxe de la réglementation sur la distanciation sociale, permettant aux bains publics et aux synagogues de rester ouverts, promettant même que le messie viendrait et mettrait fin à l'épidémie.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Litzman lui-même, selon les rapports, n'a pas respecté les directives de sécurité publique publiées par son propre ministère. Il aurait prié en groupe, refusé que sa température soit prise et caché les résultats du test épidémiologique effectué sur son téléphone. Litzman a démenti les rapports des témoins oculaires de personnes qui auraient prié avec lui.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Plus tôt ce mois-ci, Litzman lui-même a contracté le coronavirus avec sa femme. Après son diagnostic, Netanyahu, le directeur général du ministère de la Santé, Moshe Bar Siman Tov, et le chef des services de santé publique du ministère, le professeur Seigal Sadetzky, sont tous entrés en quarantaine.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        En août, la police a recommandé l'inculpation de Litzman pour corruption, subornation de témoins, fraude et abus de confiance dans deux cas.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Dans un cas, Litzman aurait abusé de son statut et de sa position pour faire pression sur deux psychiatres pour qu'ils émettent des avis qui empêcheraient l'extradition de Malka Leifer, une directrice d'école accusée d'agression sexuelle de filles mineures en Australie. Dans un autre cas, Litzman aurait offert des avantages sociaux à des subordonnés du ministère pour les empêcher de fermer un restaurant appartenant à l'un de ses amis. (Aaron Rabinowitz)

21 h 20 Le ministère de l'Éducation publie un plan de retour à l'école qui commencera la semaine prochaine

En regardant le coucher du soleil sur la promenade en bord de mer de Tel Aviv après l'assouplissement des restrictions sur les coronavirus, le 19 avril 2020, le ministère de l'Éducation de Moti MilrodIsrael a publié son plan pour le retour aux écoles jeudi, qui devrait commencer le 3 mai après une longue pause au milieu de la crise des coronavirus.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Les jardins d'enfants seront ouverts et fermés, les classes primaires (du premier au troisième) étudieront cinq jours par semaine séparés en petits groupes, les classes 11 et 12 commenceront à passer les examens d'inscription à partir du 22 juin, et les classes 4 à 9 continueront avec les classes à distance. (Shira Kadari-Ovadia)

20 h 20 Les troupes israéliennes entrent dans l'Est J'lem au-delà du mur de séparation pour faire respecter les règles relatives aux coronavirus

La police, les soldats et les inspecteurs municipaux israéliens sont entrés dans un quartier à l’intérieur des limites de Jérusalem mais à l’extérieur de la barrière de séparation pour faire respecter les restrictions de distance sociale et de verrouillage du coronavirus.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Les activités de l’armée dans la région ne sont pas du tout routinières, en partie parce que les soldats n’ont pas le pouvoir d’arrêter à Jérusalem.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Jeudi, dans le quartier nord de Kafr Aqab, les forces ont enlevé des panneaux mis en place par l'Autorité palestinienne mais n'ont pas infligé d'amendes ni procédé à des arrestations. (Nir Hasson et Hagar Shezaf)

>> Lire le rapport complet ici

20:00. Le CICR fait don de matériel médical essentiel à Gaza dans la crise des coronavirus

Jeudi, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a fait don d'équipement de soins intensifs vitaux aux hôpitaux de Gaza, mais a déclaré qu'ils n'étaient toujours pas équipés pour une épidémie plus large du nouveau coronavirus sur le territoire.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Avec le passage à travers les frontières de Gaza étroitement contrôlé par Israël et l'Égypte voisins, seulement 17 personnes ont été testées positives dans le territoire palestinien pour le nouveau coronavirus.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        L'aide du CICR comprenait un ventilateur, des moniteurs, des défibrillateurs et des dispositifs d'aspiration et des pompes. (Reuters)

>> Lire le rapport complet ici

19H00. Tel Aviv annule les célébrations du jour de l'indépendance

La municipalité de Tel Aviv-Jaffa a décidé d'annuler les célébrations annuelles prévues pour le jour de l'indépendance cette année à la lumière de la crise des coronavirus.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Le désir d'économiser des dépenses qui ne sont pas essentielles pour répondre aux résidents en détresse et la nécessité d'éviter les foules inutiles ont conduit la municipalité à décider d'annuler les feux d'artifice qui devaient avoir lieu dans la ville. De plus, des camions qui devaient parcourir les quartiers et diffuser de la musique ont également été annulés. (Bar Peleg)

17H00. Le ministère de la Justice enquête sur une agression policière lors de l'application d'un coronavirus

Le département de l’enquête du ministère de la Justice sur les policiers a ouvert jeudi une enquête sur deux policiers frontaliers soupçonnés d’agression le 4 avril dans le quartier de Mea She'arim à Jérusalem lors d’une opération visant à faire respecter les règles d’urgence contre l’épidémie de coronavirus.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        On soupçonne que lors de troubles dans le quartier, des policiers ont injustement poussé un homme alors qu'il marchait dans la rue, l'homme est ensuite tombé sur le trottoir et a été blessé.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Les policiers ont été libérés dans des conditions restrictives à la fin de l'enquête, qui est toujours en cours. (Josh Breiner)

16 h 51 Le gouvernement ne déclassifiera pas le procès-verbal de la réunion sur le coronavirus, a déclaré l'État à la Haute Cour

Le gouvernement israélien a déclaré jeudi à la Haute Cour de justice qu'il n'avait pas l'intention de libérer les procès-verbaux des réunions du gouvernement pendant la crise des coronavirus. Ceci est venu en réponse à une pétition pour publier le procès-verbal déposé par Haaretz, l'avocat Shachar Ben Meir et le Mouvement pour la liberté de l'information. Les médias Globes, Calcalist et la Public Broadcasting Company se sont également joints à la pétition.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Les pétitionnaires affirment que la loi fondamentale sur la Knesset stipule que les réunions du gouvernement ne peuvent rester confidentielles que si elles discutent de sujets particuliers, pour la plupart liés à la sécurité, conformément à la législation. La crise des coronavirus ne fait pas partie de ces sujets, disent les pétitionnaires, et la transparence est d'une importance vitale pendant cette période.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Les représentants du gouvernement ont déclaré à la Haute Cour qu’ils avaient une base légale pour classer les réunions afin d’empêcher l’examen des documents, car ce sont les statuts du gouvernement qui déterminent la classification de sécurité des transcriptions des réunions. Sur ce, ils ont envoyé certains des procès-verbaux des réunions - des versions plus longues des résumés des discussions, plutôt que des transcriptions détaillées - après le dépôt de la pétition. (Noa Landau et Netael Bandel)

13 h 05 Six autres cas de coronavirus enregistrés en Cisjordanie, portant le total à 480

Le ministère palestinien de la Santé a déclaré que six autres personnes ont été testées positives pour le coronavirus en Cisjordanie, ce qui porte le nombre total de cas à 480. (Haaretz)

12 h 43 Le nombre de cas confirmés de coronavirus dans la communauté arabe d'Israël atteint 723

Le comité d’urgence chargé de surveiller la crise des coronavirus dans la communauté arabe d’Israël a indiqué que le nombre de cas confirmés s’élevait à 723, soit une augmentation de 19,3% depuis lundi. Les données ne comprennent pas les communautés à population mixte juive-arabe et Jérusalem-Est. (Jack Khoury)

11 h 08 Les forces de sécurité israéliennes pénètrent dans le voisinage de Jérusalem-Est pour infliger des amendes

Des officiers de police israéliens, des soldats et des inspecteurs de la municipalité de Jérusalem ont entamé une opération visant à infliger des amendes à des individus violant les restrictions concernant les coronavirus à Kafr Aqab, à Jérusalem-Est.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Les soldats des forces de défense israéliennes n'opèrent généralement pas à Kafr Aqab, car ils n'ont pas le pouvoir d'arrêter des résidents de Jérusalem-Est. (Hagar Shezf)

9 h 18 Le nombre de morts dans les coronavirus en Israël s'élève à 191, alors que les cas confirmés dépassent les 14 500

Le ministère de la Santé a déclaré que 191 Israéliens sont morts du coronavirus, ajoutant que 14 592 ont été testés positifs pour le virus jusqu'à présent, dont 107 sous respirateurs et 5 334 se sont rétablis. (Haaretz)

MERCREDI

21 h 15 Malgré le couvre-feu, la police laisse les personnes endeuillées se rassembler dans les cimetières le jour du Souvenir

La police israélienne n'a pas l'intention de confronter les familles endeuillées pour les empêcher d'entrer dans les cimetières et les sites commémoratifs le jour du souvenir, malgré les ordres de couvre-feu, selon des sources policières.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        "Nous travaillerons avec une sensibilité maximale", ont indiqué les sources à Haaretz.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Selon la réglementation approuvée mercredi par le cabinet israélien, les voyages interurbains seront interdits à partir de lundi 16 heures. jusqu'à la fin de la journée mardi, pendant la journée annuelle pour commémorer la chute d'Israël. Selon les directives annoncées par le Premier ministre Benjamin Netanyahu, les portes du cimetière sont censées être fermées à clé. (Josh Breiner)

21 h 05 Israël voit une baisse du nombre de personnes sous ventilateur

Selon le ministère de la Santé, 14 498 Israéliens ont contracté le virus. Parmi eux, 106 sont sous ventilation et 189 sont décédés. Jusqu'à présent, 5 215 ont récupéré. (Haaretz)

19 h 35 Des soldats israéliens distribuent de la nourriture aux habitants de Jaffa avant le Ramadan

Les soldats du Home Front Command aident la municipalité de Tel Aviv à distribuer de la nourriture aux personnes âgées à Jaffa avant le mois de Ramadan.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        La municipalité, en coopération avec le ministère des Affaires sociales, des ONG et des donateurs indépendants, a distribué au cours du mois dernier des milliers de jouets, de colis alimentaires et de repas à des centaines de personnes âgées et de familles nécessiteuses à Jaffa. (Haaretz)

18 h 21 Plus de 10 000 Israéliens demandent des allocations de chômage dans le contexte de la crise des coronavirus

Le service de l’emploi israélien a déclaré que 10 873 personnes avaient déposé une demande de prestations de chômage mercredi, contre 7 565 mardi, malgré l'annonce par le gouvernement d'une série de mesures pour assouplir les restrictions sur les coronavirus dimanche.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Depuis le début de cette semaine, 3 131 personnes en congé sans solde ont déclaré être retournées au travail. (Lee Yaron)

17 h 24 Israël a effectué plus de 11 000 tests de coronavirus au cours des deux derniers jours, selon les données du ministère de la Santé

Le ministère de la Santé a déclaré qu'il avait effectué 11 422 tests de coronavirus mardi et 13 342 lundi, dépassant son objectif initial de 10 000 tests par jour. (Haaretz)

16 h 31 Israël approuve le couvre-feu contre les coronavirus le jour de l'indépendance, Ramadan

Le gouvernement israélien a approuvé une fermeture à l'échelle nationale le jour du souvenir commémorant les soldats tombés au combat en Israël, le jour de l'indépendance d'Israël et le mois de Ramadan, dans le cadre des règlements d'urgence pour endiguer la propagation du coronavirus.

Memorial Day

À partir de mercredi et jusqu'à la veille du Memorial Day lundi à 16 heures Les Israéliens seront autorisés à quitter la maison pour visiter les cimetières militaires et les sites commémoratifs officiels des soldats de Tsahal tombés au combat et des victimes du terrorisme.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Après lundi à 16 heures et le jour du souvenir lui-même, mardi, les gens ne pourront pas visiter les cimetières et les sites commémoratifs.

Le jour de l'indépendance

À partir de mardi à 17 h jusqu'à mercredi à 20h Les Israéliens ne seront autorisés à quitter leur domicile que pour acheter des fournitures médicales et des produits de première nécessité. Ceux qui ont besoin de services essentiels seront également autorisés à quitter leur domicile, mais devront rester au sein de leur communauté, à moins que ces services essentiels n'y soient pas fournis.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Les transports en commun seront également suspendus jusqu'à la fin du jour de l'indépendance.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Les personnes célébrant le jour de l'indépendance doivent le faire à la maison. L'achat de nourriture pendant la veille de la fête de l'indépendance et les vacances proprement dites sera interdit. Les Israéliens seront autorisés à faire de l'exercice et à quitter la maison pour «prendre un peu d'air» à proximité de leur domicile, semblable au règlement annoncé sur la Pâque seder.

Ramadan

Dans les communautés dont la population est majoritairement musulmane, les commerces et magasins seront fermés à partir de 18 heures. et 3 heures du matin. le lendemain, hors pharmacies. Les entreprises seront toutefois autorisées à exploiter des services de livraison. Ce règlement entrera en vigueur jeudi, lorsque les musulmans commenceront à marquer le mois de Ramadan et jusqu'au 3 mai.

Règlements supplémentaires

Le gouvernement a approuvé des règlements d'urgence supplémentaires qui permettent de quitter la maison pour un entretien d'embauche, d'organiser des mariages dans des zones ouvertes et avec la présence d'un maximum de 19 personnes tout en maintenant une distance d'au moins deux mètres entre chaque participant. (Noa Landau)

16 h 07 Israël autorise quatre Gazaouis munis d'une carte d'identité israélienne à retourner dans la bande de Gaza

Pour la première fois depuis le déclenchement du coronavirus, Israël a approuvé la demande de quatre habitants de Gaza qui détiennent une carte d'identité israélienne de quitter Israël et de retrouver leurs familles dans l'enclave côtière.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        L'organisation à but non lucratif Gisha, qui plaide pour la liberté de circulation des Palestiniens, a déposé la demande au nom des quatre Gazaouis qui sont entrés en Israël pour rendre visite à leurs proches avant l'éruption du coronavirus, puis ont dû rester en Israël pendant environ quatre mois.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Les Gazaouis ont demandé à retourner dans la bande de Gaza immédiatement après le déclenchement, mais leur demande a été rejetée. Non, ils devront entrer en quarantaine de 21 jours à Gaza. En outre, Israël a informé les quatre hommes que s'ils souhaitaient entrer de nouveau en Israël, ils devraient entrer en isolement pendant 14 jours et rester en Israël jusqu'à la fin de la crise des coronavirus.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Israël a souligné que permettre aux Gazaouis de retourner dans la bande n'était pas une politique radicale, ajoutant qu'il examinait actuellement des demandes similaires. Gisha a déclaré qu'à sa connaissance, deux familles à Gaza tentent actuellement d'organiser le retour d'Israël de leurs proches dans la bande de Gaza.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Le Coordonnateur des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT) a refusé de fournir à Haaretz des données sur le nombre de familles dont les proches attendent l'approbation d'Israël pour retourner dans l'enclave. (Hagar Shezaf)

15 h 10 Israël suspend le projet de loi pour permettre la surveillance policière des patients suspectés de coronavirus

Le gouvernement israélien a gelé le projet de loi autorisant la police à suivre les téléphones portables des patients suspects de coronavirus qui sont en quarantaine.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Mercredi soir, la police ne pourra pas traquer ces personnes, comme elle l'a fait jusqu'à présent. Cependant, la police sera toujours autorisée à effectuer des visites à domicile surprise, la surveillance des personnes ne violant pas la quarantaine.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Le projet de loi, qui devait permettre à la police de suivre les téléphones portables de 500 indivisules par jour, a été gelé à la suite des délibérations de la commission des affaires étrangères et de la défense de la Knesset. Des sources proches du dossier ont déclaré à Haaretz que la suspension du projet de loi découlait des questions soulevées lors des délibérations. (Noa Landau et Jonathan Lis)

14 h 47 Un responsable du ministère de la Santé dit qu'il pourrait y avoir plus de vagues de virus

Le directeur adjoint du ministère de la Santé, le professeur Itamar Grotto, a déclaré dans une interview à ynet "qu'il est possible de dire que la vague actuelle s'est probablement épuisée". Donc, at-il dit, "nous devons voir à ce que nous agissions rapidement. Toutes les 200 nouvelles personnes [infected with the virus] dans une journée pourrait toujours avoir le potentiel d'être une grande flamme. "Par conséquent, il a ajouté que" nous devons nous assurer que nous l'éteignons rapidement, expliquant qu'une épidémie pourrait être combattue, s'il y a un besoin. "

14 h 13 Après une fermeture d'un mois, les zoos israéliens rouvrent

Les zoos d'Israël ont ouvert ce matin après avoir été fermés pendant plus d'un mois. Selon l'organisation du zoo, les zoos suivants rouvriront aujourd'hui: Ramat Gan Safari, le zoo biblique de Jérusalem, le zoo du Néguev à Be'er Sheva, Gan Buru à Nir David, le zoo de Haïfa et le parc Hai à Kiryat Motzkin.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Selon l'annonce, les billets seront vendus à l'avance et l'admission sera autorisée à des heures spécifiques, la participation étant limitée à deux heures. Les visiteurs sont tenus de garder une distance les uns des autres et de passer et de faire vérifier leur température à l'entrée du zoo. Les visiteurs sont également tenus de porter des masques à l'intérieur des zoos. (Nir Hasson)

9 h 32 14 326 Israéliens ont été diagnostiqués avec le virus, 187 sont morts

Selon les chiffres du ministère de la Santé, 14 326 personnes ont été diagnostiquées avec le coroavirus en Israël, dont 111 sous ventilation et 148 sont dans un état grave. Pendant ce temps, 187 personnes sont mortes du virus et 4 961 Israéliens se sont rétablis.

MARDI

22H00. Le ministre de l'Intérieur autorise les propriétaires d'entreprise à payer l'impôt foncier pendant trois mois

Le ministre israélien de l'Intérieur, Aryeh Deri, a annoncé lundi qu'il avait signé un règlement qui permettrait aux autorités locales d'accorder aux entreprises une exemption de trois mois du paiement des impôts fonciers. Cependant, les autorités locales pourront choisir une autre voie pour offrir une remise totale de 25% sur le paiement de la taxe municipale pour 2020. Selon l'annonce, un budget de 2,8 milliards de shekels (788 millions de dollars) sera alloué pour compenser les les autorités locales pour la perte de revenus. (Lee Yaron)

20 h 45 Les cas confirmés d'Israël atteignent 13942, le nombre de morts à 184

Selon le ministère de la Santé, 13 942 Israéliens ont contracté le coronavirus. Parmi eux, 4 507 se sont rétablis, 139 dans un état grave et 113 sont actuellement sous ventilation.

19 h 50 Netanyahu annonce sa fermeture le jour de l'indépendance

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a annoncé qu'Israël serait en pleine fermeture le jour de l'indépendance, de la même manière que la Pâque. Netanyahu a également annoncé que cette année, les gens ne seront pas autorisés à visiter les cimetières ou les sites commémoratifs le jour du Souvenir, où la police fermera les voies d'accès. Au lieu de cela, les familles endeuillées ont été appelées à visiter les cimetières dans les jours précédant le Memorial Day, avec des visites limitées conformément aux réglementations relatives à l'éloignement social. (Noa Landau)

18 h 50 L'Association israélienne des médecins de santé publique déconseille la surveillance téléphonique des patients atteints de coronavirus

L'Association israélienne des médecins de santé publique a transmis au président des comités des affaires étrangères et de la défense, MK Gabi Ashkenazi, un document de position dans lequel il a été soutenu qu'à ce stade de la propagation du coronavirus, il n'y a aucune justification pour utiliser les mesures de surveillance utilisées par l'État pour localiser les patients et renforcer leur isolement.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        La commission débat actuellement du projet de loi sur la procédure pénale (pouvoirs d'exécution - données de communication) qui autorise la police à obtenir les données cellulaires des patients atteints de coronavirus ou de ceux qui devraient être isolés selon une liste établie par le ministère de la Santé. "Il n'y a aucune preuve de l'efficacité de ces mesures pour réduire la propagation, et elles peuvent également compromettre la santé publique et la confiance du public au détriment de l'utilisation d'outils communs et efficaces pour les enquêtes épidémiologiques", écrivent les représentants du syndicat.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Les médecins disent qu'il existe des alternatives acceptables à la surveillance, disant qu'ils devraient étendre l'utilisation des pouvoirs des médecins de district, augmenter les enquêtes épidémiologiques et incorporer du personnel supplémentaire pour le faire. Entre autres, l'association recommande d'augmenter le recours aux tests de laboratoire pour la population asymptomatique; Renforcer le personnel et créer un centre d'appel national ou régional; Fonctionnement du Centre national de lutte contre les maladies. (Rafaella Goichman)

18 h 40 Deux nouveaux cas de coronavirus trouvés à Gaza

Deux autres Palestiniens ont été testés positifs pour le coronavirus dans la bande de Gaza, portant le nombre total de cas à 17, dont huit se sont déjà rétablis, rapporte le ministère de la Santé dans la bande. (Jack Khoury)

18H30. Le traitement expérimental des coronavirus avec du sang de patients récupérés montre un succès initial

Les médecins israéliens traitant les patients atteints de coronavirus avec le plasma de ceux qui se sont déjà rétablis de la maladie rapportent une amélioration de l’état des patients après le traitement expérimental.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        The first plasma treatment for the virus  in Israel was undertaken at the Yitzhak Shamir Medical Center near Tel Aviv on April 9, and 12 additional hospitals throughout the country have begun incorporating it since. As of today, 37 coronavirus patients in mild to serious condition have been treated with plasma donated by patients who have recovered. The treatment consists of two doses, the second administered 24 hours after the first, according to a treatment protocol formulated by the Health Ministry.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        The medical basis of plasma treatments is the assumption that patients who have recovered have developed antibodies against the virus, and administering a concentrated amount to patients will help their bodies recover from the disease. Antibody treatments are a recognized medical practice, used to treat measles, rabies and other maladies.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        Doctors added that they are not sure whether this improvement is due to the plasma treatments, due to  other treatments patients underwent at the same time, or if it happened spontaneously as part of the virus’s process.
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        In the case of COVID-19, the medical basis for these treatments is still uncertain at this point, and is based mainly on Chinese studies that included 10 patients, and an additional study of just three patients. (Ido Efrati)

5:00 P.M. Israel Police began enforcing order to wear masks outside the home

Israel Police began to enforce the order to wear a mask outside the home. According to police data, 31 fines totaling NIS 200 ($56) have so far been distributed to civilians who violated the regulations. According to regulations approved by the government earlier this week, it is mandatory to wear a mask upon leaving the house and to wear it in closed buildings, traveling in public transport and gathering in an open place. A citizen who disobeys the guidelines will receive an alert for the first time and will be fined NIS 200 ($56) for the second time. (Josh Breiner)

4:30 P.M. Health Ministry: over 12,000 coronavirus tests conducted Monday

The Health Ministry published the number of coronavirus diagnostic tests done in recent days. According to ministry data, 12,281 tests were conducted on Monday - a record number so far. 
                                                    
                
                
                                    
                
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                        It was also reported that 9,419 tests were conducted on Sunday, 10,012 tests on Saturday and 10,038 on Friday. (Ido Efrati)

1:36 P.M. Cabinet approves extending emergency regulations for Israelis returning from abroad

The cabinet has approved the extension until May 6 of emergency regulations that require Israelis returning from abroad, or those who are supposed to self-isolate but cannot, to enter government-run quarantine facilities. (Noa Landau)

12:45 P.M. 13 residents, 7 employees at Bnei Brak retirement home test positive

Thirteen residents and seven employees at the Shlomo Mamelech retirement home in Bnei Brak were diagnosed with the coronavirus on Monday. None of the 20 showed any symptoms, and the 13 residents were brought to a geriatric center in Nes Tziona. The director of the nursing home says he believes the test results were mistaken and that he had requested further tests to make sure that the residents are not unnecessarily put near coronavirus patients by being sent to other locations. (Bar Peleg)

11:12 A.M. 100-year-old Israeli dies

A 100-year-old woman, a resident of Rehovot, has died of the coronavirus. Kaplan Hospital, Rehovot, said the woman's daughter was provided with full personal protective equipment so she could be with her before she died. (Haaretz)

10:30 A.M. Russia's confirmed coronavirus cases surge past 52,000

Russia recorded 5,642 new coronavirus cases in the last 24 hours, bringing its nationwide tally to 52,763, the Russian coronavirus crisis response centre said on Tuesday. Fifty-one people with the virus died in the last 24 hours, pushing the death toll to 456, it said.The number of coronavirus cases in Russia began rising sharply this month, although it had reported far fewer infections than many western European countries in the outbreak's early stages. (Reuters)

8:45 A.M. Number of cases in Israel rises to 13,883

The Health Ministry says the number of confirmed coronavirus cases in Israel has risen to 13,883. A hundred and forty-two patients are in serious condition, of whom 113 are on respirators. A total of 181 people have died. (Haaretz)

8:40 A.M. Man in Bedouin town of Rahat forcibly quarantined

A man in the Bedouin town of Rahat who was confirmed to have coronavirus but refused to enter government-run quarantine facilities as required has been forcibly quarantined. A statement from the police said the man was also fined 5,000 shekels ($1,400) and specified he did not resist security forces and medical personnel when they came by ambulance to collect him. (Almog Ben Zikri)

7:20 A.M. A 48-year-old Israeli man with no underlying conditions has died from the coronavirus

Tel Aviv's Ichilov hospital said a 48-year-old Israeli man has passed away from the coronavirus. Its statement specified he did not suffer from underlying conditions. The new death brings the total number of coronavirus fatalities in Israel up to 178. (Bar Peleg)

Read previous updates