Mardi 27 Octobre 2020

Coronavirus au Minnesota : le salon de coiffure St. Paul rouvre ses portes, défiant l'ordre de rester à la maison


MINNEAPOLIS (WCCO) - Le gouverneur Tim Walz a récemment prolongé la commande jusqu'au 18 mai. D'autres exceptions sont prévues pour la réouverture des entreprises, mais pas pour les coupes de cheveux.
Dans l'ombre du State Capitol, le King Milan Barbershop avait, pour la première fois en sept semaines, allumé ses lumières. Milan Dennie est le propriétaire.
"C’est mon gagne-pain", a déclaré Dennie. "Je suis assis ici à élaborer des stratégies et des plans sur la façon de s’ouvrir et de le faire correctement."
Ses clients à l'extérieur avaient au moins deux choses en commun: le plaidoyer pour la réouverture des entreprises et la nécessité d'une coupe de cheveux.
Pendant deux heures, Dennie a imposé l'éloignement social et l'assainissement comme moyen de prouver qu'il était sérieux pour les 16 clients qu'il servait.
La 17e personne à entrer était la police de St. Paul.
"Nous venons de sortir et il m'a parlé", a déclaré Dennie. "Il a dit qu'il ressent ce que je traverse, mais l'ordre est en place en ce moment."
Techniquement, l'État peut l'arrêter et infliger une amende à Dennie jusqu'à 25 000 $. Il est conscient qu'il pourrait perdre sa boutique en raison de cette décision de rouvrir. Il est convaincu de le perdre en restant fermé.
Lorsque les portes se sont fermées, des dons sont venus avec du soutien. Certains de collègues barbiers qui sont également stressés de ne pas fournir.
"Tout le monde n'arrête pas de dire:" File this, file that. "Vous déposez tout ce que vous voulez, jusqu'à ce que vos mains vous fassent mal", a déclaré Nile House, propriétaire d'un salon de coiffure à Burnsville. "Vous pouvez continuer à taper jusqu'à ce que vos mains vous fassent mal, mais vous ne l'aurez pas parce que ça ne vient pas."
Certains craignent que l'aide qui arrive ne soit plus lourde à l'avenir.
"La seule façon de faire survivre mon entreprise est de s'endetter davantage", a déclaré Imade Imasuen, propriétaire d'un autre salon de coiffure à St Paul.
L'État a un appel prévu avec les chefs de file de l'industrie le 6 mai, et Dennie fera partie de cette conversation.
Le gouverneur Walz a été interrogé sur ce problème et a dit qu'il comprenait la frustration, mais demande aux propriétaires d'entreprises de faire ce qu'il faut pour leurs voisins.