Lundi 26 Octobre 2020

Coronavirus : la station d'Ischgl au cœur de la flambée européenne réouvre


Copyright de l'image
                 Getty Images
                
            
            
            Légende
                
                    On pense qu'Ischgl est l'endroit où des centaines de skieurs européens ont été infectés
                
            L'Autriche a levé la stricte quarantaine sur trois stations de ski du Tyrol qui étaient des points chauds pour les coronavirus. Les trois incluent Ischgl, connue comme "l'Ibiza des Alpes", où des centaines de touristes de toute l'Europe seraient infectés. Les stations balnéaires de St Anton am Arlberg, Sölden et la vallée de Paznaun - qui entoure Ischgl - sont fermées depuis la mi-mars. Ils seront désormais soumis aux mêmes règles de verrouillage que le reste de l'Autriche.Plus tôt ce mois-ci, l'agence de santé publique autrichienne a déclaré qu'Ischgl était à l'origine du plus grand groupe de cas de coronavirus du pays, infectant plus de 600 Autrichiens et jusqu'à deux fois plus. à l'étranger, notamment en Allemagne et dans les pays scandinaves. Les skieurs étrangers ont ramené le coronavirus chez eux.Le gouvernement provincial tyrolien a déclaré mardi qu'il n'y avait eu que 10 cas positifs au cours des 12 derniers jours.En général, l'Autriche n'a pas trop mal résisté pendant cette pandémie. Il dit qu'il a réussi à aplatir la courbe des infections et a déclaré au total environ 500 décès, soit moins que de nombreux pays ne le déclarent en une seule journée. En conséquence, il assouplit lentement les restrictions. Les petits magasins sont déjà ouverts à nouveau et il est prévu d'ouvrir tous les magasins au début du mois de mai, suivis des restaurants au milieu du mois.

  • L'Autriche et l'Italie facilitent le verrouillage de certains magasins
  • Pourquoi vous devez maintenant porter un masque dans les magasins autrichiens
  • Mais les politiciens locaux admettent que des erreurs ont été commises dans les stations de ski du Tyrol.

    Coronavirus : la station d'Ischgl au cœur de la flambée européenne réouvre

    Comment l'épidémie d'Ischgl s'est propagée

    Les autorités locales du Tyrol ont été accusées d'avoir réagi trop lentement après que le virus a commencé à se propager dans les bars après-ski bondés en février et mars:

  • 5 mars: L'Islande a placé Ischgl sur une liste de zones à risque de coronavirus, après qu'un groupe de skieurs y aurait apparemment attrapé l'infection
  • 7 mars: Un serveur d'un bar d'après-ski appelé Kitzloch a été testé positif pour Covid-19. Kitzloch a été condamné à fermer deux jours plus tard
  • 13 mars: La vallée de Paznaun, y compris Ischgl, et la station balnéaire de St Anton am Arlberg ont été mises en quarantaine, suivies quelques jours plus tard par Sölden
  • Les touristes étrangers étaient toujours autorisés à partir, propageant encore le virus
  • Qui était Patient Zero?

    Lors d'une conférence de presse tenue plus tôt ce mois-ci, Franz Allerberger de l'Agence autrichienne pour la santé et la sécurité alimentaire (âge) a déclaré qu'il était clair que le virus était présent dans les stations de ski avant que le serveur de Kitzloch ne soit testé positif en mars. Il a déclaré que le patient Zero aurait été une serveuse autrichienne qui a commencé à montrer des symptômes le 8 février. Les autorités du Tyrol contestent cela, affirmant que le premier cas est apparu le 7 mars. Ils disent avoir pris des mesures radicales en temps opportun. Le gouvernement autrichien a promis une enquête sur ce qui s'est passé au Tyrol.
                    
                    
                    
                    
                    
                     Copyright de l'image
                     Getty Images
                    
                
                
                Légende
                    
                        Le gouvernement tyrolien a déclaré 10 cas au cours des 12 derniers jours
                    
                
                    
                    
                    
                    
                    
                     Copyright de l'image
                     Getty Images
                    
                
                
                Légende
                    
                        Connue comme "l'Ibiza des Alpes", Ischgl est réputée pour ses bars d'après-ski
                    
                Pendant ce temps, l'Association autrichienne de protection des consommateurs, la VSV, recueille des signatures pour un éventuel recours collectif, au motif que les stations de ski du Tyrol étaient maintenues ouvertes pour des raisons commerciales, malgré l'éclosion de Covid-19. Il affirme avoir envoyé une description des faits au parquet de Vienne "contre les autorités tyroliennes". Peter Kolba du VSV dit que près de 5 000 personnes se sont inscrites. La plupart d'entre eux, plus de 3 400, viennent d'Allemagne, et la liste comprend également près de 400 Néerlandais et plus de 120 Britanniques.

    Vous pourriez également être intéressé par:

    La lecture multimédia n'est pas prise en charge sur votre appareil
          
            Légende des médiasLa vie sur "l'île corona" en Estonie