Jeudi 20 Septembre 2018

Critique The Amazing Spiderman

Faire un reboot est un pari très risqué… surtout quand la série qu’on décide de rebooter est une franchise avec un très gros succès. Marc Webb (‘Web’= toile en anglais, est-ce le destin?) s’y risque pourtant, et ce pour notre plus grand plaisir indéniablement…

Synopsis The Amazing Spiderman

Peter Parker vit seul chez sa tante et son oncle après un soir où ses parents l’y laissent… alors qu’il vit en marge de ses camarades du lycée, il se pose des questions sur ses origines et ses parents. Un jour il retrouve la vieille sacoche de son père, et dedans la photo de son père avec un scientifique: le Dr Curtis Connors, qui travaille aux laboratoires Oscorp. Peter décide de s’y rendre pour le rencontrer, mais en déambulant il se retrouve dans une salle avec des araignées génétiquement modifiées, et l’une d’elles le mord. Dès lors, des changements s’opèrent en lui: plus rapide, plus forts, des réflexes surhumains, et la capacité de s’accrocher aux murs… alors qu’il pense utiliser ses capacités pour s’amuser, un malheur arrive: à la suite d’une dispute avec son oncle et sa tante, il sort de chez lui en furie.

Son oncle part à sa recherche mais un voleur le croise, et lui tire dessus accidentellement: l’oncle Ben meurt sur le coup. Peter décide alors de retrouver le type qui à fait ça pour lui faire payer, mais dans sa quête de vengeance il trouveras quelque chose de plus important…

Une histoire déjà connue

Qui n’a pas vu les trois Spider-Man dirigés par Sam Raimi ? S’ils sont satisfaisant, ils se tiennent relativement éloignés de la version comic d’origine. Marc Webb rectifie le tir, et confie a Andrew Garfield (acteur montant) l’opportunité de rendre a Peter Parker sa vie originale crée par Stan Lee (oui oui, présent furtivement dans le film ^^) et Steve Ditko. Ainsi, la toile n’est pas intégrée a sa mutation, et son premier amour, Gwen Stacey, est présente en première (avant cette greluche de rouquine – non, je ne l’aime pas) comme il se doit, et d’ailleurs interprétée par la magnifique Emma Stone (enjoy =D).

Visuellement, même si les premiers n’étaient pas répugnants, The Amazing Spider-Man met une claque, surtout en Imax 3D. Les effets spéciaux sont superbes, la musique s’accorde à merveille (frissons au rendez-vous) et surtout les jeux d’acteurs: rien a voir, Andrew Garfield est beaucoup plus charismatique que Tobey Maguire, quand a comparer Emma Stone et Kirsten Dunst, cela ne releverait que d’une mauvaise blague. Les jeux sont très justes, les acteurs paraissent plus ‘joyeux’, et apporte un nouveau souffle aux interprétations précédentes que je qualifierais de ‘molles’.

Avis The Amazing Spiderman

En bref, un nouveau jet de dés bien plus satisfaisant que les précédents. J’ai personnellement rarement été aussi obnubilé par un film au point d’en oublier le monde autour de moi, jusqu’à mon propre frère présent avec moi dans la salle. Fait partie de mes gros coups de cœur de cette année sans hésitation, allez le voir il vaut vraiment le coup, l’histoire est juste, les acteurs sont bons, l’histoire est menée tambour battant, pas une seconde de répit, c’est un excellent film, bien meilleurs que les ‘avant’, sans hésiter….. Et surtout, restez pendant le générique (oui oui, vous avez bien lu).

Bande Annonce The Amazing Spiderman



Commenter cet article
Critique Blanche-Neige et le Chasseur

Fermer