Jeudi 15 Novembre 2018

Critique Avengers

Accrochez-vous aux bras de votre fauteuil, car voici l’un des blockbuster américain les plus attendu de cette année, mais également l’un des film les plus attendus depuis 2008.

Car en effet, c’est dès la sortie de Iron Man et quelques mois plus tard de L’Incroyable Hulk au cinéma que nous apprenons, à la fin du générique pour le premier et à la fin du film pour le second, que les super héros vont se réunir. C’est un pari audacieux de réunir plusieurs super héros dans un même film… mais quel résultat !

Depuis, nous avons eu droit a Iron Man 2, qui a permis d’introduire Black Widow, interprétée par la magnifique Scarlett Johansson, puis la fin de son générique où nous apercevons brièvement le marteau de Thor, juste avant un écran noir sur fond sonore de tonnerre…

C’est donc naturellement que nous avons eu à la suite le film Thor, introduisant Loki, ainsi que Hawkeye, et à la fin du générique un mystérieux cube lumineux… qui fait son apparition dans le dernier film introducteur, Captain America: The First Avenger. Nous revenons donc 70 ans en arrière en plein milieu de la Seconde Guerre Mondiale pour voir le premier Super Soldat véritablement réussi de l’histoire, avec son bouclier légendaire. Ce dernier chapitre nous fait également rencontrer le Crâne Rouge, et à la fin du générique…

Synopsis Avengers

Nous avons eu droit au tout premier teaser officiel de The Avengers, prévu pour Mai 2012.

L’histoire se place à notre époque. Le Capitaine Steeve Rogers a dormi pendant près de 70 ans, congelé dans l’épave de l’avion du Crâne Rouge au pôle nord. Alors que Nick Fury voudrait le renvoyER dans le monde d’aujourd’hui, Loki, le frère de Thor et ancien roi d’Asgard, souhaite prendre sa revanche sur son frère en attaquant sa planète préférée à l’aide d’une canne aux pouvoirs très mystérieux, confiée à ses soins par un individu tout aussi mystérieux. Alors qu’il devient évident que Loki représente une menace très sérieuse pour la Terre et ses habitants, Nick Fury remet sur pied le projet Initiative, et entreprend de recruter des gens aux capacités exceptionnelles, afin de protéger la Terre et ses intérêts contre une invasion imminente…

Le rendu visuel est très impressionnant. Ce film est disponible en version numérique, en 3D ou en IMAX 3D dans les salles équipées: je ne saurais que trop vous inviter à vivre cette expérience en IMAX. Certes, le 3D, qu’il soit ique ou IMAX, représente une perte de luminosité évidente et agaçante due aux lunettes. Mais le rendu pour Avengers est incroyable, il défie toute concurrence, sauf peut-être pour Avatar. A titre de comparaison plus récente, le rendu I.3D sur John Carter était plutôt impressionnant, et bien c’est encore plus sensationnel sur Avengers.

On ne s’ennuie pas une seule seconde, nous n’en avons pas le temps, car il faut introduire chaque héros et les faire devenir des coéquipiers rapidement pour sauver la planète. Au niveau des effets spéciaux, il y a du niveau, on peut sentir le travail acharné, et surtout la qualité.
La bande-son est très agréable, la musique n’est pas trop forte, elle ne casse donc pas les oreilles de tout le monde. Nous avons droit à un thème excellent pour l’union des héros, un pur son qui donne des frissons, et la musique en général est très bien intégrée au film, on n’y prête pas attention mais si elle n’était pas présente on le sentirais tout de suite.

Bande Annonce Avengers

Avis Avengers

En bref, un véritable bijou, autant sur le plan technique que sur l’histoire, qui n’est pas bateau pour deux sous. On se prend véritablement dans le film, avec tout de même un point négatif: si l’on a pas vu les 5 films introducteurs (à voir dans l’ordre suivant pour une compréhension optimale: Iron Man, l’Incroyable Hulk, Iron Man 2, Thor, Captain America: First Avenger) on pourra peut-être ressentir une baisse d’intérêt et un léger décrochage, car The Avengers reprend des points importants de chacun des chapitres précédents.

L’autre point négatif est surtout le remplacement de Edward Norton par Mark Ruffalo pour le rôle de Bruce Banner, c’est peut-être un détail car on ne peut pas dire que l’Incroyable Hulk soit le plus important des films introducteur, mais à mes yeux c’est tout aussi agaçant que si l’on avait remplacé Scarlett Johansson ou Samuel L. Jackson (au vu de l’importance des rôles, ces deux derniers restent ce que j’appelle des « principaux secondaires »).

C’est tout de même un film que je conseille à tous, même si les principaux visés seront les « geeks » ou tout du moins les cinéphiles, les férus de films d’action ou encore ceux qui ont juste envie de passer un bon moment (je conseille pour ces derniers d’aller le voir en numérique, ne détruisez pas votre budget pour le I.3D).

Commenter cet article