Mardi 7 Juillet 2020

Un employé de l'entrepôt de Staten Island en Amazonie décède d'un coronavirus


Un travailleur du centre de traitement d'Amazon Staten Island est décédé d'un coronavirus, a confirmé Amazon à NY1. Il s'agit du premier décès lié à un coronavirus dans l'installation d'Amazon à Staten Island.
Cela survient après qu'Amazon a vu la pression croissante de ses employés pour mieux les protéger du COVID-19. Comme l'a rapporté Amanda Farinacci de NY1, un employé d'Amazon a été licencié après avoir organisé un débrayage de COVID-19 - bien qu'Amazon conteste la raison du licenciement de l'employé.
Selon l'entreprise, l'employé décédé du virus était la dernière fois sur place le 5 avril et a reçu un résultat positif au test COVID-19 le 11 avril. L'entreprise affirme que l'employé est resté en quarantaine après cette confirmation.
Amazon dit qu'ils ont contacté l'équipe de l'employé individuellement et sont en train de mettre à jour le reste des employés du site, ainsi que d'offrir un soutien et des conseils à ceux qui en ont besoin.
La société affirme que l'employé n'a pas été reconnu coupable d'avoir propagé le virus à d'autres employés alors qu'il travaillait sur place.
"La mort d'hier d'un travailleur des installations d'Amazon à Staten Island est particulièrement tragique", a déclaré le Syndicat des détaillants, des grossistes et des grands magasins (RWDSU) dans un communiqué. "Personne ne devrait avoir à mettre sa vie en danger quand il va travailler. Ils ont besoin de savoir que leur employeur leur offre un environnement de travail sûr - mais Amazon n'a pas réussi à le faire. » Le syndicat demande ensuite à Amazon de «fermer immédiatement les installations de Staten Island, à New York, et de les désinfecter».
En réponse à la déclaration de RWDSU, la porte-parole d'Amazon Lisa Levandowski a déclaré que la principale préoccupation de l'entreprise était d'assurer la santé et la sécurité de ses employés.
"Nous prévoyons d'investir environ 4 milliards de dollars d'avril à juin dans des initiatives liées à COVID pour fournir des produits aux clients et assurer la sécurité des employés", a déclaré Levandowski. "Cela comprend des dépenses de plus de 800 millions de dollars au premier semestre pour les mesures de sécurité COVID-19, avec des investissements dans des équipements de protection individuelle, un nettoyage amélioré de nos installations, des processus moins efficaces qui permettent une distanciation sociale efficace, des salaires plus élevés équipes horaires et développer nos propres capacités de test COVID-19, etc. "
Amazon a refusé de commenter le nombre de leurs employés qui ont été testés positifs pour le coronavirus.