Dimanche 22 Octobre 2017

La facilitation, l’expertise en collaboration, une discipline d’avenir

La collaboration, clé de la réussite

Outils collaboratifs, sites collaboratifs, processus collaboratifs... La collaboration est devenue cruciale pour les entreprises qui sont confrontées à des enjeux de plus en plus interdépendants et complexes :

logo de la facilitation
  • innover dans les produits, les services et aussi dans les pratiques managériales
  • réduire les coûts
  • développer l’interdisciplinarité des équipes, des projets et optimiser cette diversité
  • limiter les risques psycho-sociaux
  • générer l’enthousiasme et l’optimisme auprès des salariés
  • réduire l’empreinte environnementale
  • etc.

Au risque de générer plus de dégâts que de solutions, ces quelques exemples de problématique ne peuvent plus être résolus par la décision et la volonté d’une personne aussi brillante soit-elle. C’est la collaboration authentique et efficace des principales parties prenantes qui peut donner une chance de construire des solutions viables.

La facilitation ou l’art de rendre la collaboration plus efficace

Il est tout à fait facile de collaborer à cinq ou six personnes autour d’un sujet sans risque. Il est beaucoup plus ardu d’y parvenir lorsque l’enjeu est vital, que le nombre de personnes impliqué devient supérieur à une dizaine et que les intérêts personnels divergent, voire s’opposent. L’intervention d’un facilitateur permet justement de faire travailler plus efficacement et sereinement un groupe de personnes d’autant plus lorsque le contexte est difficile.

La facilitation regroupe des pratiques qui permettent au groupe d’élaborer des solutions pertinentes, engageantes et pérennes. Ces pratiques constituent le savoir-faire du facilitateur, qui allie des compétences en animation de groupe, une posture spécifique d’accompagnant neutre, de la méthodologie, des techniques et des outils.

La facilitation, une profession naissante et prometteuse

Bien que Socrate et son art de la maïeutique aient ouvert la voie à la facilitation voilà près de 2500 ans, il aura fallu attendre l’après-guerre et surtout les années 70 pour voir naître les fondamentaux de la profession en Amérique du Nord. Depuis les années 90 et notamment grâce à l’Association Internationale des Facilitateurs (IAF), la profession s’est répandue sur tous les continents.

En France, la facilitation comme discipline est encore très largement méconnue, mais elle éveille de plus en plus les curiosités. Sans doute, parce qu’elle apporte des repères et des moyens pour travailler plus intelligemment ensemble pour le bénéfice de chacun et de tous à la fois.

L’ère de la collaboration n’étant qu’à ses prémices, nous pouvons présager que la facilitation est promise à un bel avenir


Partager cet article

Commenter cet article