Samedi 19 Septembre 2020

Un juge fédéral empêche l'Alabama d'interdire les avortements pendant le verrouillage du coronavirus


L'Alabama ne peut pas bloquer les avortements dans le cadre des mesures prises par l'État pour lutter contre la pandémie de coronavirus, a déclaré dimanche un juge fédéral.L'État ne peut pas inclure les avortements dans son interdiction des procédures médicales électives, l'une des mesures prises par l'Alabama pour renforcer la distanciation sociale et endiguer la propagation de l'épidémie de virus, le juge de district américain Myron Thompson a déclaré dans une injonction préliminaire émise à la demande des cliniques d'avortement. "Sur la base du dossier actuel, les efforts des accusés pour lutter contre COVID-19 ne l'emportent pas sur le préjudice durable imposé déni du droit d'une personne de mettre fin à sa grossesse, par un fardeau indu ou une augmentation du risque pour les patients imposée par une procédure retardée, ou par le nuage de poursuites injustifiées contre les prestataires », a écrit le juge. L'Alabama a ordonné le report des procédures médicales, sauf en cas d'urgence médicale ou «pour éviter un préjudice grave résultant d'une affection ou d'une maladie sous-jacente, ou nécessaire dans le cadre des activités continues et actives d'un patient Le Texas, l'Oklahoma et l'Ohio ont également tenté de bloquer les avortements pendant la pandémie au motif que l'équipement médical et les lits d'hôpital potentiels doivent être disponibles pendant l'urgence. Les défenseurs de l'avortement luttent également contre les efforts visant à interrompre temporairement les avortements dans ces États.