Lundi 23 Octobre 2017

L’électricité atteint des prix négatifs

Dimanche 16 juin l’électricité a vu ses prix descendre sous 0 sur le marché de gros.

Il s’agit d’un phénomène qui ne concerne pas uniquement la France, mais plusieurs autres pays d’Europe.

-41 € le MWh

L’électricité atteint des prix négatifs

Dimanche, au niveau de la Bourse de l’électricité Epex-Spot, le MWH d’électricité française s’est échangé à un prix moyen de -40,99 €. Durant la matinée, il a même atteint le chiffre record de -200 €. En tout, les prix ont été négatifs durant 14h, alors que sur la totalité année 2012 seulement une dizaine d’heures avaient eu un prix négatif. Ce phénomène est donc relativement peu fréquent en France.

Mais d’autres pays ont également été touchés par des prix négatifs, dont l’Allemagne, et la Belgique. D’autres pays sont plus coutumiers de ce phénomène, l’Espagne et le Danemark notamment.

La raison

Ce qui explique ces prix négatifs, c’est le surplus de production d’électricité. Ce surplus résulte principalement des énergies utilisées et qui ne s’adaptent pas à la demande. Mais plus précisément, ce sont les pics de production d’électricité provenant du solaire et de l’éolienne qui ont favorisé ces tarifs négatifs. Les exploitants de ces énergies sont encouragés à produire plus qu’il n’en faut, car ils touchent non seulement des subventions, mais leur électricité est vendue en priorité par rapport à celle issue d’autres moyens de production (nucléaire, hydraulique).

Au final, l’offre trop importante par rapport à la demande a abouti sur des prix négatifs.


Partager cet article

Commenter cet article