Mercredi 21 Octobre 2020

Les membres de l'équipage de retour de Qantas testés positifs pour le coronavirus, mais ont été exemptés de quarantaine


Quatre membres d'équipage de Qantas qui ont opéré un vol de rapatriement depuis le Chili ont été testés positifs pour le coronavirus mais contrairement à leurs passagers, qui ont été mis en isolement dans des hôtels de la ville, ils ne sont pas entrés en quarantaine en raison d'une exemption spéciale.
Les dernières nouvelles susciteront des craintes quant à la sécurité des vols avec des équipages qui ne sont pas tenus de fermer pendant 14 jours après avoir voyagé à l'étranger et si cela équivaut à un trou dans les défenses de l'Australie contre la pandémie.
Le vol en provenance de Santiago a atterri à Sydney le 29 mars.

Inscrivez-vous à la newsletter électronique quotidienne de Guardian Australia sur les coronavirus
Les passagers ont été mis en quarantaine pendant 14 jours dans les hôtels de la ville, mais l'équipage était libre de rentrer chez eux en vertu d'une exemption pour l'équipage de la compagnie aérienne accordée par le Comité principal australien de la protection de la santé.
Le comité comprend tous les médecins hygiénistes en chef des États et territoires et est présidé par le médecin-chef australien.
Un porte-parole de Qantas a déclaré que les quatre faisaient partie des 50 employés de Qantas et Jetstar qui ont été testés positifs pour Covid-19. La société a dévoilé le numéro vendredi.
«En vertu d'un règlement du gouvernement fédéral, ils sont exemptés de quarantaine jusqu'à ce qu'ils soient diagnostiqués. C’est la même chose qu’un médecin ou une infirmière. Ils peuvent continuer leur travail et visiter les supermarchés à moins qu'ils ne tombent malades », a-t-il déclaré.
Il a également souligné que la compagnie aérienne était sous pression pour effectuer davantage de vols de rapatriement afin de ramener les Australiens des croisières et des régions du monde qui présentaient des niveaux beaucoup plus élevés d'infections à coronavirus.

Les membres de l'équipage de retour de Qantas testés positifs pour le coronavirus, mais ont été exemptés de quarantaine

Le directeur médical de Qantas, le Dr Ian Hosegood, a déclaré que la compagnie aérienne se conformait à toutes les exigences émises par le Comité principal australien de protection de la santé.
«L'équipage qui rentre chez lui doit également se conformer aux exigences d'isolement social actuellement appliquées dans l'État ou le territoire dans lequel il vit, comme tout autre membre du public.»
Le personnel de Qantas a été alarmé par le manque d’équipements de protection individuelle fournis par la compagnie aérienne au fur et à mesure du déroulement du coronavirus. Ils portent maintenant des masques et des gants pendant les tâches en cabine.
Ce n'est pas le seul vol où l'équipage a été infecté. NSW Health a publié de longues listes de vols sur lesquels les passagers porteurs du virus ont voyagé, répertoriant les rangées à proximité.
Un certain nombre d'entre eux étaient des vols qui transportaient des passagers du Ruby Princess vers d'autres États. Plus de 600 passagers du bateau de croisière sont maintenant descendus avec Covid-19 et plusieurs sont morts.
Les initiés de Qantas ont déclaré que certains des cas de Qantas étaient associés à ces vols Ruby Princess.
Il survient alors que Qantas et Virgin Australia se préparent à reprendre leurs services internationaux avec des vols subventionnés par le gouvernement vers Londres, Los Angeles, Hong Kong et Auckland pour ramener les Australiens bloqués chez eux.
Un vol de rapatriement, organisé par le gouvernement, devrait quitter le Pérou plus tard cette semaine.