Dimanche 22 Octobre 2017

Les grands noms du jazz

Musique métisse par référence, le jazz est le résultat d’un croisement entre le blues, le ragtime et la musique européenne. Au XXe siècle, le jazz fait la renommée de La Nouvelle-Orléans et des États-Unis, mais ne tarde pas à séduire tous les habitants du monde entier. Et pour ceux qui commencent juste à s'en faire une culture musicale ou qui prévoit d'organiser une soirée Jazz, il est important de connaitre quelques-uns des ses précurseurs.

Scott Joplin, pianiste (Ragtime) : 1885-1917

Les grands noms du jazz

Scott Joplin

Scott Joplin débute en 1894 en dirigeant le Texas Modley Quartet pour des spectacles vaudeville. Et s’il commence sa carrière de grand compositeur en 1895, ce n’est qu’en 1898 qu’il rencontre le succès avec la vente annuelle de 75.000 partitions de « Maple Leaf Rags ». À son décès en 1917, le Ragtime se change peu à peu en Jazz.

Sidney Bechet, clarinettiste, saxophoniste (New-Orleans) : 1897-1959

Sidney Bechet

Surnommé « le symbole du jazz » par Duke Ellington, Sidney Bechet se démarque par son swing et une sonorité chaude. Dans ses débuts vers les années 1920, il évolue auprès du groupe de Louis Armstrong, avec William Blues Five et Red Onion Jazz Babies. Après son succès au Festival de Jazz de Paris en 1949, il s’installe en hexagone et y sortira autant de compositions à succès tels « Les Oignons » de 1949 et la « Petite Fleur » de 1952.

Louis Armstrong, chanteur, trompettiste, cornettiste (New-Orleans) : 1901-1971

Louis Amstrong

Surnommé « Satchmo » ou « Pops », Louis Daniel Armstrong était une grande figure du jazz américain. Avec ses prestations de cornettiste, de trompettiste et de chanteur, il a popularisé le principe du solo. Quelle que soit la couleur de sa peau, il a su gagner le cœur du public avec un jeu captivant caractérisé par l’énergie et la fluidité lors de ses prestations avec l’orchestre du pianiste Fletcher Henderson. En 1926, il met en place « Hot Five », sa toute première formation avec laquelle il a créé le « Scat », ce nouveau style d’improvisation musicale qui continue à influencer tout l’univers du jazz.

Ella Fitzgerald, chanteuse de Swing, Bepop et Mainstream : 1917-1996

Les grands noms du jazz

Ella Fitzgerald

Grande figure féminine du jazz, Ella Fitzgerald commence sa carrière en 1934 en remportant le premier prix du concours « Amateur Nights » de l’Apollo Theater de Harlem. De 1939 à 1942, elle est à la tête de l’« Ella Fitzgerald and Her Famous Orchestra » pour animer des soirées dans des hôtels prestigieux. À partir de là, elle va signer un contrat avec le label Decca pour une carrière solo.

Billie Holiday, chanteuse de Swing : 1915-1959

Billie Holiday

Diva américaine du jazz, Billie Holiday ou « Lady Day » fait ses débuts dans les 1930 dans les clubs de jazz new-yorkais. Dans cette ère du Swing, ses plus grands succès furent « Miss Brown To You » et « What A Little Moonlight Can Do ».


Partager cet article

Commenter cet article