Vendredi 23 Octobre 2020

Le personnel hospitalier français soignant des patients atteints de coronavirus obtient 1 500 €


Le personnel hospitalier français recevra des primes pouvant atteindre 1 500 € (1 300 £) dans le cadre du "plan économique urgent" du gouvernement en réponse à la crise des coronavirus.
Les médecins de première ligne, les infirmières et le personnel auxiliaire qui luttent pour soigner les patients pendant la pandémie se verront attribuer des sommes non imposables comprises entre 500 € et 1 500 €.
La somme la plus élevée sera versée aux travailleurs hospitaliers traitant directement avec les patients de Covid-19. Ceux dans les zones moins touchées recevront le bonus le plus bas.
Le personnel de l'hôpital public sera également rémunéré un temps et demi pour les heures supplémentaires pendant la durée de la crise sanitaire. Comme le bonus, il sera exempt de taxes et de frais d'assurance nationale.
"La crise exige des réponses à la mesure du choc que nous subissons", a déclaré le Premier ministre, Édouard Philippe, annonçant les mesures d'urgence après une réunion du cabinet français mercredi.
"Nous résistons à l'épidémie de coronavirus, tout d'abord grâce au dévouement incroyable de tout le personnel de santé du pays", a-t-il déclaré.
Il a annoncé une injection de 8 milliards d'euros dans le système de santé, dont 4 milliards seraient dépensés en «équipements et masques» et le reste en soutien financier au personnel qui, selon lui, était «en première ligne, jour et nuit».

Philippe a également déclaré que des primes seraient accordées à ceux qui travaillent dans des maisons de soins; les détails doivent être arrêtés lors de discussions avec les autorités locales.
Les primes des agents de santé et le paquet d'heures supplémentaires devraient coûter environ 1,3 milliard d'euros et font partie d'un budget de 110 milliards d'euros pour «sauver l'économie» et répondre aux personnes les plus durement touchées par la crise des coronavirus.
Philippe a ajouté que le gouvernement verserait des prestations sociales supplémentaires aux ménages les plus pauvres du pays.
On estime que 4 millions de familles à revenu minimum recevront un paiement unique de 150 € plus 100 € par enfant à charge. Les autres familles à faible revenu recevront 100 € par enfant.
Les primes et les paiements ne devraient pas être effectués avant la mi-mai.