Lundi 23 Octobre 2017

Le plan financier : Pourquoi doit-il être précis et solide ?

plan-financier

En Belgique, chaque nouvelle entreprise doit déposer un plan financier chez un notaire pour pouvoir démarrer son activité. Il s'agit là d'une obligation légale qui a pour but de diminuer le nombre d'entreprises sous-capitalisées qui font rapidement faillite, faute de moyens. En effet, ce plan financier doit être établi sur deux ans et doit être réalisé de manière rigoureuse et précise car dans le cas où l'entreprise ferait faillite dans les deux premières années, le juge pourrait demander à voir le plan financier de l'entreprise et déclarer le ou les gérants responsables en cas de sous-capitalisation.

Un logiciel pour aider les nouvelles entreprises

Le plan financier est une obligation pour les nouvelles entreprises mais ces dernières n'ont pas toujours les moyens d'engager un spécialiste extérieur afin de réaliser ce plan financier. Plutôt que cela, il existe des logiciels sur le web qui permettent d'aider les créateurs de startups dans leur plan financier. Ce logiciel permettra ainsi non seulement de réaliser le plan financier de l'entreprise mais aussi de faire des prévisions financières, de gérer les finances de l'entreprise à n'importe quel moment de l'année.

En quoi consiste le plan financier ?

Revenons un moment sur le plan financier et ses caractéristiques. On l'a déjà expliqué, ce plan financier doit être établi sur deux ans et doit être le plus précis possible mais que doit-on y trouver afin de ne pas être déclaré responsable d'une faillite éventuelle ?

Il faut savoir qu'il n'existe pas de plan financier prédéfini prévu par la législation belge. Cependant, on considère qu'il faut tout de même intégrer plusieurs données essentielles dans ce plan financier. Trois en l’occurrence.

  • La première partie du plan financier est le compte de résultat prévisionnel de l'entreprise qui reprend le chiffre d'affaires à prévoir en tenant compte des charges et des produits de la société.
  • La deuxième partie est le bilan prévisionnel qui permet d'évaluer les besoins et les ressources de la société. Il est nécessaire d'y indiquer la manière dont les besoins sont financés ainsi que d'établir une liste des besoins de l'entreprise.
  • Enfin, la troisième partie du plan financier détaille les investissements qui seront à réaliser par l'entreprise dans le courant de son activité afin d'assurer le bon fonctionnement de la société.

Il est possible de découvrir un détail de ces étapes sur www.becompta.be


Partager cet article

Commenter cet article