Dimanche 31 Mai 2020

La quarantaine des coronavirus est familière aux survivants de la polio


GREEN BAY, Wisconsin (WBAY) - La peur, l'incertitude et l'isolement entourant le COVID-19 ne sont que trop connus d'Edna Vetter.

"Je viens de me réveiller un matin et je ne pouvais pas bouger et ce médecin est venu à la maison", a survécu à Polio Edna Vetter.

La quarantaine des coronavirus est familière aux survivants de la polio

À l'âge de 25 ans dans les années 1950, Vetter a déclaré que la polio s'était glissée dans son corps.

"J'ai eu beaucoup de chance", a déclaré Vetter. "Je n'ai eu aucun problème pulmonaire, c'est quelque chose comme ça. Le mien était tout dans mon corps et mon dos."

Au cours de la première moitié du XXe siècle, la polio est arrivée chaque été, infectant la moelle épinière de nombreux enfants, entraînant parfois la paralysie ou la mort.

Il était actif pendant les mois les plus chauds et transmis par l'eau contaminée.

"Et c'était plutôt étrange que des membres de la même famille, une seule personne, l'obtiennent, et que les frères et sœurs et les parents ne l'obtiennent pas", a déclaré le résident d'Appleton, Lowell Peterson, MD.

Peterson a déclaré qu'avant la création d'un vaccin, la polio provoquait l'isolement des gens, tout comme COVID-19.

"Chaque communauté avait un agent de quarantaine et cet agent de quarantaine viendrait confirmer la présence de ce qui était probablement la présence de la polio et apposer un signe de quarantaine sur la maison", a déclaré le Dr Peterson. "Les écoles ont été fermées, les piscines ont été fermées, les lacs de baignade ont été fermés. On vous a conseillé de rester loin de la foule et des théâtres."

Peterson croit que de meilleurs jours pour un vaccin contre le coronavirus viendront comme il l'a fait quand un remède contre la polio a été créé en 1955.

"Je ne pense pas qu'il y ait de doute à ce sujet, mais cela va prendre du temps", a déclaré le Dr Peterson. "Et cela peut prendre un an ou plus avant qu'un vaccin efficace puisse être développé."

Depuis 1988, le nombre de cas de polio a diminué de 99,9%, mais la maladie existe toujours en Afghanistan, au Pakistan et au Nigéria.