Vendredi 18 Septembre 2020

Les résultats de Teladoc au 1T de Virtual Health Company montrent que les revenus du coronavirus ont augmenté de manière positive


Membre de Teladoc et enfant en visite vidéo.
  Teladoc Health
 Teladoc Health, qui fournit des visites virtuelles de médecins, a vu la demande augmenter à plus de 2 millions de visites au premier trimestre alors que la pandémie de coronavirus balayait le monde. La société basée à Purchase, à New York, a dépassé les attentes en matière de revenus avec 180,8 millions de dollars, mais n'a pas été à la hauteur des pertes par action de 5 cents de plus que ce que les analystes attendaient. Les actions de la société ont plus que doublé de valeur depuis janvier, clôturant à 175,10 $ avant l'annonce des résultats mercredi soir. Il a chuté de 4,8% jeudi, bien que le marché ait globalement baissé en réaction à la flambée des demandes de chômage.
Les deux millions de visites du premier trimestre représentent une augmentation de 90% par rapport au million de visites par rapport à la même période l'an dernier et une augmentation de 67% par rapport aux 1,2 million de visites du quatrième trimestre de 2019. La croissance est tirée par les de nouveaux clients, explique la société. Alors que la pandémie COVID-19 a donné un coup de fouet initial alors que les gens passaient aux options de soins virtuels pour éviter l'exposition au virus, le PDG de Teladoc, Jason Gorevic, s'attend à ce que de nouveaux patients continuent à utiliser le service à mesure que la pandémie s'apaise, grâce à «une sensibilisation accrue des consommateurs et la l'impact de notre moteur d'engagement appliqué aux membres nouvellement activés et intégrés », a-t-il déclaré lors de l'appel aux résultats de mercredi.
Gorevic a déclaré que les visites "se sont accélérées de manière significative" en mars et avril, le gouvernement ayant mis en place des ordonnances de mise à l'abri et les assureurs ont renoncé au co-paiement pour les visites de télémédecine. Plus de 60% des visites provenaient de nouveaux utilisateurs, et la société a également enregistré une croissance plus rapide parmi les utilisateurs âgés de 18 à 30 ans et les hommes, qui, selon elle, avaient été plus lents à adopter la télémédecine.
Teladoc, qui est devenue publique en 2015, n'a pas encore réalisé de bénéfices. La société a enregistré une perte nette de 29,6 millions de dollars au premier trimestre, comparativement à une perte de 30,2 millions de dollars à la même période l'an dernier. Cela s'est traduit par une perte nette de 0,40 $ par action, tandis que les attentes des analystes étaient de 0,35 $ par action, selon Zacks Equity Research.
L'un des plus grands défis de la télémédecine est la première visite, mais une fois qu'un utilisateur a une bonne expérience initiale, il est plus susceptible de l'utiliser à nouveau, a précédemment déclaré à Forbes Donald Hooker, analyste de recherche sur les actions chez KeyBanc Capital Markets. La majeure partie des revenus de Teladoc provient des frais d’abonnement, où les assureurs ou les grands employeurs ont passé un contrat avec l’entreprise pour offrir des services de télémédecine à leurs membres. Teladoc est également payé chaque fois qu'un membre utilise les services, et les non-membres peuvent également planifier des visites virtuelles et payer de leur poche.
 
«Ce qui nous impressionne le plus, c’est l’ampleur de la demande [Teladoc] voit ainsi que la sensibilisation accrue à la télésanté en général. Cela suggère une possible évolution durable vers les soins virtuels (au-delà de COVID-19) », a écrit Hooker dans une note de recherche.
Ce ne sont pas seulement les soins d'urgence et les soins primaires qui ont alimenté l'augmentation des visites, a déclaré Gorevic. "[D]emand pour les soins spécialisés, y compris la santé comportementale et la dermatologie s'est accéléré encore plus rapidement, reflétant la nature diversifiée du besoin de soins pendant cette période difficile », a déclaré Gorevic.
Les fournisseurs de télémédecine se sont déplacés dans l'espace comportemental, qui a l'avantage d'une relation à plus long terme entre le fournisseur et le patient avec plusieurs visites sur une période de temps. En 2015, Teladoc a acquis BetterHelp, qui offre des services de santé mentale en ligne. Gorevic a déclaré que la demande de services de santé mentale directs aux consommateurs «s'accélérait rapidement» alors que les utilisateurs cherchaient à traiter l'anxiété et la dépression résultant de la pandémie et de l'isolement prolongé. La société a relevé ses prévisions de chiffre d'affaires pour toute l'année de 100 millions de dollars pour passer de 800 à 825 millions de dollars. Couverture complète et mises à jour en direct sur le Coronavirus