Jeudi 19 Octobre 2017

Pourquoi ne pas s’essayer au e-learning ?

Le e-learning, tout le monde connaît ! Aujourd’hui plus besoin d’en expliquer la définition complètement trouvée sur wikipédia ! Beaucoup y sont encore réfractaire, peur d’être seul, de ne pas avoir de réponses à ses questions, manque d’interactivité et du coup de s’ennuyer…etc. Mais si le e-learning n’était pas l’image veillotte qu’on s’en fait ? Si depuis qu’on a suivi nos premiers modules il y a 10ans, les choses avaient changé ?

Pour le salarié, dans l’idée il s’agit d’une solution souple et flexible qui permet de se former au meilleur moment en fonction des contraintes liés à l’activité de chacun. Souplesse est le mot d’ordre. En effet le salarié peut se former à son rythme et où il veut avec la mobilité des technologies actuelles, ce qui permet ainsi à chacun de d’affranchir des contraintes géographiques. Ce n’est pas comme si aujourd’hui les technologies actuelles étaient faites de sortes qu’on puisse tout faire à distance avec nos tablettes, nos ordinateurs portables et nos smartphones !

Pourquoi ne pas s’essayer au e-learning ?

Pour l’entreprise, les avantages sont tout aussi nombreux et l’aspect financier n’en est pas des moindres. L’entreprise optimise ainsi ses coûts de formation : pas de frais d’hébergement, de restauration et bien sur pas de frais de déplacements. Le salarié suit sa formation à son poste et est donc toujours disponible en cas de besoin. Autre point non négligeable est la quantité de salarié formée en même temps. Dans la même optique que les MOOCS en université. Il est tout à fait possible de former des centaines de salariés en même temps sur différents sites distants géographiquement. Les modules se déploient facilement et permettent à l’entreprise d’être très réactive en terme de besoins de formation.

Les technologies d’aujourd’hui font que le e-learning, ce n’est plus seulement « je suis ma formation d’une heure tout seul dans mon coin ». Les modules de 2014 sont interactifs, collaboratifs, et mobiles !


Partager cet article

Commenter cet article