Mardi 27 Octobre 2020

Les statistiques derrière le rapport du hot spot sur le coronavirus du comté de San Bernardino sont folles


Un rapport fédéral qualifiant le comté de San Bernardino de l'un des trois points chauds du coronavirus américain et suggérant que le taux de propagation a doublé au cours de la semaine dernière ne correspond pas du tout aux dossiers du comté.
Les responsables du comté disent qu'ils n'ont pas vu le rapport, qui a été créé par le Département de la sécurité intérieure et fourni à Yahoo News par l'un de ses destinataires à condition que ce destinataire ne soit pas identifié.
Mais l'image peinte par les parties citées dans le rapport de Yahoo News est contredite par les chiffres que le comté a maintenus et mis à jour publiquement presque tous les jours depuis peu de temps après que le comté a confirmé son premier cas de COVID-19.
"Les chiffres dont ils disposent sont complètement fous", a déclaré samedi 16 mai le porte-parole du comté, David Wert.
Le document daté de vendredi indique que le comté de San Bernardino «a signalé une augmentation de 782 cas au cours des 7 derniers jours, soit près du double des nouveaux cas signalés au cours des 7 derniers jours. Les responsables du comté ont récemment entamé la phase II du plan de réouverture du comté, levant les exigences relatives à l'utilisation des masques le 8 mai », selon le rapport Yahoo.
Il n’est pas clair, à partir des extraits limités, que sept jours sont référencés. Mais au samedi 16 mai, le comté de San Bernardino comptait 3 463 cas confirmés - 561 de plus qu'il y avait sept jours plus tôt - selon un tableau de bord sur le site Web de santé publique du comté. La semaine précédente, du 2 au 9 mai, 720 nouveaux cas ont été signalés.
Et la semaine du 25 avril au 2 mai a enregistré 450 nouveaux cas.
Il y a donc eu un pic, mais le pourcentage de tests positifs a baissé alors que le comté augmentait considérablement le nombre de tests qu'il donnait. Le comté de 2,1 millions de personnes a désormais testé 38 103 personnes, dont 9,1% se sont révélées positives.
"Nous avons multiplié par six le nombre de tests, alors bien sûr, le nombre de positifs a augmenté", a déclaré Wert.
Au cours des sept derniers jours, le nombre de personnes testées a augmenté de près de 27%, tandis que le nombre de cas a augmenté de plus de 19%.
Le ralentissement de la maladie se traduit par un taux de doublement, ou par le temps nécessaire pour doubler le nombre de cas.
Cela fait maintenant 13,4 jours, contre 12,1 jours le samedi 9 mai et 10,4 jours une semaine plus tôt, signe que le virus se propage moins rapidement avec le temps.
Le rapport fédéral mentionne trois comtés - San Bernardino, Palm Beach County en Floride et Marshall County en Alabama.
«Alors que la plupart des États ont commencé une réouverture progressive, plusieurs points chauds COVID-19 continuent d'émerger», dit-il.
Les chiffres pour le comté de Palm Beach sont également «éloignés», selon une histoire dans le Palm Beach Post.
"Palm Beach County, FL a signalé une augmentation de 71% des nouveaux cas au cours des 7 derniers jours par rapport aux 7 jours précédents", a rapporté Yahoo, citant le document. Mais, selon le Post, le comté de Palm Beach n'a pas connu d'augmentation d'une semaine de 71% depuis début avril, lorsque le nombre de cas était beaucoup plus faible et que les augmentations ont entraîné une variation en pourcentage plus importante.
Néanmoins, le nombre de cas confirmés dans le comté de San Bernardino continue d'augmenter rapidement.
Les symptômes du nouveau coronavirus peuvent apparaître de deux à 14 jours après l'exposition, ou quelqu'un pourrait propager le virus sans montrer de symptômes.
Le nombre de personnes décédées de COVID-19, la maladie causée par le nouveau coronavirus, est désormais de 155, en hausse de cinq décès ou 3,3% par rapport aux décès signalés vendredi 15 mai, selon le tableau de bord en ligne du comté.