Mardi 24 Octobre 2017

Travailler en coworking : une démarche éco-responsable

Véritable phénomène de société, le coworking prend désormais une place importante dans la vie des travailleurs indépendants. Ce concept qui repose sur le partage d'un bureau commun en favorisant l'échange et le partage, contribue au développement d'une économie collaborative. La mutualisation des moyens et des savoirs représente une vraie évolution dans la conception du travail.

Mutualiser les ressources

Adopter le coworking, c'est d'abord entrer dans une logique de démarche éco-responsable. Travailler sur un espace commun permet de mutualiser des ressources pour finalement consommer mieux. Car mettre en commun, c'est réduire forcément les déchets.

Travailler en coworking : une démarche éco-responsable

Par exemple, le coworker partage une même imprimante avec l'ensemble de ses voisins. Parce que les impressions lui sont facturées, il réfléchit à deux fois avant de lancer la machine. C'est autant de feuilles de papier en moins dans la poubelle et c'est aussi moins de consommables et de déchets électroniques.

Par ailleurs, le coworking permet de mutualiser le chauffage, l'éclairage et toutes les consommations électriques d'équipements partagés. Il évite ainsi le gaspillage et la surconsommation individuelle d'énergie.

Réduire les déplacements

Sur le plan du transport, un coworker se déplace moins car il habite généralement à proximité (voir le site  coworking-expert.fr).  Il limite ses déplacements professionnels et profite d'un système de covoiturage initié parfois entre les coworkers.

Dans d'autres circonstances, il est tout à fait possible de louer un bureau en coworking pour quelques heures entre deux réunions, sans avoir à traverser toute la ville pour rejoindre le bureau de son entreprise.

Devant tous ses atouts, le coworking représente une belle façon de réduire son empreinte écologique et de participer au développement de l'entrepreneuriat durable.


Partager cet article

Commenter cet article