Lundi 13 Juillet 2020

Trump et les responsables de la santé avertissent les jeunes de `` tenir compte des conseils'' sur le coronavirus


Le Dr Deborah Birx a déclaré lors du briefing de mercredi à la Maison Blanche que le groupe de travail sur les coronavirus est préoccupé par les informations indiquant que davantage de jeunes tombent gravement malades à cause du coronavirus. Cela suggère qu'ils ont peut-être continué à être exposés au virus parce qu'ils ne craignaient pas d'être à risque, a-t-elle déclaré. "Il y a des informations provenant de France et d'Italie concernant des jeunes qui tombent gravement malades et très gravement malades dans le "Nous pensons que cela peut être dû en partie au fait que les gens ont tenu compte des premières données provenant de Chine et de Corée du Sud sur les personnes âgées ou souffrant de troubles médicaux préexistants étaient un risque particulier", a-t-elle poursuivi. "Il se peut que la génération du millénaire ... il puisse y avoir un nombre disproportionné d'infections dans ce groupe et donc même si c'est une occurrence rare, cela peut être vu plus fréquemment dans ce groupe." Elle a également dit que le groupe de travail a " n'a pas vu de mortalité significative chez les enfants. "Trump, qui a d'abord minimisé les préoccupations concernant le virus alors qu'il commençait à se propager à travers le monde, a déclaré mercredi que ses premiers commentaires visaient à garder les gens calmes." J'espère qu'ils écoutent simplement ce que nous avons "Nous ne voulons pas qu'ils se rassemblent, et je vois qu'ils se rassemblent, y compris sur les plages et dans les restaurants, les jeunes", a déclaré le président. "Ils ne se rendent pas compte que ... ils se sentent invincibles, je ne sais pas si vous vous êtes senti invincible quand vous étiez jeune. Mais ils ne réalisent pas qu'ils pourraient ramener beaucoup de mauvaises choses à la maison à leur grand-mère et grand-père et même à leurs parents ", a-t-il dit. "Donc, nous voulons qu'ils tiennent compte des conseils ... et je crois que cela passe."