Vendredi 30 Octobre 2020

USNS Mercy prend ses premiers patients non coronavirus


  • Un patient vient à bord du USNS Mercy dimanche. (Photo gracieuseté de l'US Navy)
  • Un patient est amené à bord du USNS Mercy le dimanche 29 mars. (Photo gracieuseté de l'US Navy)
  • Des marins transportent un patient pour être admis à bord du navire-hôpital USNS Mercy le 29 mars. (U.S.Navy photo by Mass Communication Specialist 2nd Class Ryan M. Breeden)
  • La galerie reprendra en quelques secondes
  • Le navire-hôpital USNS Mercy a quitté San Diego et a accosté au terminal des navires de croisière dans le port de Los Angeles vendredi matin 27 mars 2020. Le samedi après-midi, la police avait fermé l'entrée du terminal des navires de croisière car trop de personnes étaient voyager pour attraper une vue du navire-hôpital. (Photo de Chuck Bennett, photographe collaborateur)
  • Le navire-hôpital naval américain Mercy arrive dans le port de Los Angeles à San Pedro le vendredi 27 mars 2020. Le navire dispose de 1 000 lits et sera utilisé pour traiter les patients non coronavirus libérant des lits d'hôpital dans la lutte contre la pandémie. (Photo de Brittany Murray, Press-Telegram / SCNG)
  • Le navire-hôpital naval américain Mercy arrive dans le port de Los Angeles à San Pedro le vendredi 27 mars 2020. Le navire dispose de 1 000 lits et sera utilisé pour traiter les patients non coronavirus libérant des lits d'hôpital dans la lutte contre la pandémie. (Photo de Brittany Murray, Press-Telegram / SCNG)
  • Le navire de la marine américaine Mercy arrive dans le port de Los Angeles le vendredi 27 mars 2020. Le navire n'acceptera pas de patients atteints de coronavirus mais emmènera d'autres patients afin que les hôpitaux aient plus d'espace pour les patients COVID-19. (Photo de David Crane, Los Angeles Daily News / SCNG)
  • Navire-hôpital militaire Sealift Command USNS Mercy (T-AH 19) navigue sur le canal de San Diego. Mercy a été déployé à l'appui des efforts de réponse du COVID-19 du pays et servira d'hôpital de référence pour les patients non-COVID-19 actuellement admis dans les hôpitaux à terre. Cela permet aux hôpitaux de la base côtière de concentrer leurs efforts sur les cas de COVID-19. (U.S.Photo par marine Spécialiste de la communication de masse Lasheba James 3e classe / libérés)
  • Le maire de Los Angeles, Eric Garcetti, prend la parole lors d'une conférence de presse devant le USNS Mercy, amarré au port de Los Angeles, le vendredi 27 mars. Photo: Via Gov. Newsom’s Twitter
  • Les trois premiers patients sont arrivés dimanche sur le USNS Mercy, un navire-hôpital de la Marine au port de Los Angeles envoyé par le ministère de la Défense pour libérer les hôpitaux locaux qui accueillent des patients atteints de coronavirus.
    Aucune information sur les maladies dont souffraient les trois patients ou les villes d'où ils venaient n'était disponible. Ces patients n'ont pas de coronavirus.
    Ils ont été transportés à bord avec l'aide des Camp Pendleton Marines, qui assurent actuellement la sécurité du navire.
    L'immense navire de 894 pieds est arrivé au port le vendredi 27 mars, alors que les hôpitaux de la région traitent un nombre croissant de cas de coronavirus. Le navire est amarré au terminal de croisière, près de Harbor Boulevard et de Swinford Street - juste au sud du pont Vincent Thomas.
    "Je ne pourrais pas être plus fier de notre équipage pour tout le travail acharné qu'ils ont fait pour nous amener ici et être prêts en si peu de temps", a déclaré le capitaine John Rotruck, commandant du centre de traitement militaire de Mercy, dans un communiqué publié dimanche, mars. 29. «Pouvoir accepter nos premiers patients est un véritable témoignage du travail d'équipe entre Mercy, la Marine, l'État de Californie, le comté de Los Angeles et la ville et le port de LA»
    Dimanche, les responsables de Los Angeles ont signalé cinq autres décès dus à des coronavirus, ce qui porte le nombre total à 37. Il y a 2 100 cas confirmés.
    Barbara Ferrer, directrice de la santé publique à Los Angeles, a rappelé au public de respecter la distance sociale.
    «Je demande à tout le monde de faire votre part pour ne pas infecter les autres ou ne pas vous infecter vous-même», a-t-elle déclaré.