Samedi 28 Novembre 2020

Une ville du nord de la Chine entre en détention après la publication de nouveaux cas de coronavirus


Vivi Wu et Yuliya TalmazanIl y a 6 h / 09 h 13 La ville de UTCA dans le nord de la Chine, Shulan, est entrée en lock-out lundi, suscitant des craintes d'une deuxième vague de la pandémie de coronavirus dans le pays, tout comme Wuhan, l'épicentre d'origine de l'épidémie, enregistré son premier groupe de cas depuis la levée de l'isolement cellulaire en avril. Le maire de Shulan a déclaré que la ville était en "temps de guerre" contre la résurgence du virus après avoir signalé un groupe de 13 cas ces derniers jours. Les nouveaux cas ont mis fin à une série de 73 jours sans cas dans la province où la ville est située. Pendant ce temps, à Wuhan, où le coronavirus a été détecté pour la première fois, les responsables de la santé ont signalé cinq nouveaux cas de virus. Il y a 7 h / 08 h 33 UTC

Le président du Ghana dit qu'une personne a infecté 533 des coronavirus dans une usine de poisson

Un travailleur d'une usine de transformation du poisson de la ville de Tema, au bord de la côte atlantique du Ghana, a infecté 533 autres travailleurs de l'établissement avec le coronavirus, a déclaré dimanche le président ghanéen Nana Akufo-Addo dans une émission.Les autorités sanitaires du Ghana ont signalé l'épidémie dans l'installation industrielle vendredi soir, mais n'a pas fourni de détails. Le président a déclaré que les 533 cas positifs, ce qui représente environ 11,3 pour cent du nombre total d'infections au Ghana, faisaient partie d'un arriéré d'environ 921 cas remontant au 26 avril qui n'ont été signalés que récemment. Les nouveaux cas ont fait grimper le total du Ghana depuis que la pandémie a été signalée pour la première fois dans la nation ouest-africaine à la mi-mars, à 4700 le dimanche soir, le nombre le plus élevé d'infections en Afrique de l'Ouest.

Une ville du nord de la Chine entre en détention après la publication de nouveaux cas de coronavirus

Nouveau-Mexique, 105 ans, qui a vaincu la grippe de 1918, a le COVID-19

GALLUP, NM - Une femme de 105 ans du Nouveau-Mexique qui a repoussé la grippe de 1918 qui a tué des millions de personnes, dont sa mère et sa petite sœur, se bat contre COVID-19. The Gallup Independent rapporte Lubica "Luby" Grenko, qui aura 106 ans âgée de 3 ans en août, lutte contre le coronavirus depuis son diagnostic le 29 avril chez les Petites Sœurs des Pauvres à Gallup, au Nouveau-Mexique. Grenko, née à Gallup, est née au début de la Première Guerre mondiale, puis a survécu à la grippe de 1918 avant de Grande Dépression et Seconde Guerre mondiale. La grippe a coûté la vie à sa mère, Marijeta Kauzlaric, 28 ans, et à sa sœur cadette, Annie Kauzlaric, âgée de 1 mois.La petite-fille de Grenko, Misty Tolson, dit que sa grand-mère se souvient que sa mère est entrée à l'hôpital sans jamais en sortir. Il y a 6 heures / 09:04 UTC

Shanghai Disneyland rouvre ses portes après une fermeture de trois mois

Shanghai Disneyland a rouvert ses portes lundi à un nombre réduit de visiteurs, mettant fin à une fermeture d'environ trois mois causée par l'épidémie de coronavirus, ce qui marque une étape importante pour Walt Disney et donne un aperçu de la façon dont il pourrait se remettre de la pandémie qui l'a forcé à fermer. parcs en Asie, aux États-Unis et en France, ainsi que des opérations dans ses magasins de détail et navires de croisière. Dans le parc de Shanghai, Disney a mis en place des mesures, y compris la distanciation sociale, des masques et des tests de température pour les visiteurs et les employés, et est pour maintenant le nombre de visiteurs "bien en dessous" de 24 000 personnes, soit 30% de la capacité journalière, un niveau demandé par le gouvernement chinois. Les billets pour les premiers jours de la réouverture de Shanghai Disneyland se sont rapidement vendus vendredi.